À la une En ville

Nathalie Arthaud
/ « La capacité de révolte des classes populaires est intacte »

Samedi 23 mars, Nathalie Arthaud, tête de liste de Lutte ouvrière aux élections européennes, était à la salle de la Légion d’Honneur à l’occasion de la fête dionysienne de son parti. Devant environ 200 personnes, elle a pourfendu le système capitaliste.
Nathalie Arthaud, tête de liste de Lutte ouvrière aux élections européennes, à la salle de la Légion d'honneur samedi 23 mars.
Nathalie Arthaud, tête de liste de Lutte ouvrière aux élections européennes, à la salle de la Légion d'honneur samedi 23 mars.

Le JSD : Dans le contexte du mouvement des gilets jaunes, quelles sont vos principales revendications ?

Nathalie Arthaud : On s’est clairement reconnu dans les revendications sociales exprimées par les gilets jaunes. Cela conforte notre conviction fondamentale que la capacité de révolte des classes populaires est intacte. Et on est toujours surpris de voir que ceux qui étaient éloignés de l’action politique, qui n’allaient pas aux manifestations, finissent par se lever. Pour nous, ces élections européennes seront justement l’occasion de faire entendre notre programme de lutte qui correspond aux intérêts des travailleurs. 

On demande l’augmentation conséquente des salaires, des pensions de retraite, leur indexation sur les prix, le combat pour que chacun ait un emploi. Ce qui signifie qu’il faut arrêter les suppressions d’emploi et répartir le travail. Nous voulons aussi populariser dans les consciences des classes populaires de viser le contrôle des grands groupes industriels et financiers. Il ne faut pas seulement contrôler l’État et nos impôts. Nous devons mettre notre nez dans la comptabilité de ces grands groupes parce que c’est ce grand capital qui aujourd’hui dicte sa loi, condamne l’économie et conduit la planète à la catastrophe écologique.
 

Le JSD : Pendant la campagne présidentielle de 2017, vous disiez que la sortie de l’euro était un faux débat. Quelle est aujourd’hui votre position ?

NA : Plus personne ne veut la sortie de l’euro. Plus personne n’en parle. Par contre, aujourd’hui, on tente de nous dessiner deux camps, les nationalistes-souverainistes d’un côté, et ceux qui se prétendent plus progressistes de l’autre côté. Pour nous, ce sont de fausses oppositions. Effectivement, l’Union européenne n’est pas belle à voir. C’est un instrument de la domination de la bourgeoisie. Mais l’Europe, celle des États-Unis socialistes d’Europe, reste une perspective pour les travailleurs.

Le JSD : Quel constat faites-vous de la division de la gauche ?

NA : Nous ne nous sommes jamais inclus dans la gauche. Notre problème, c’est l’avenir des travailleurs. Mais on voit effectivement les préjugés réactionnaires, racistes, nationalistes se développer sur la base de la crise économique. On pense qu’il y a une course de vitesse entre l’extrême droite et les révolutionnaires que nous sommes. Parce que finalement c’est soit le repli et la recherche de boucs émissaires, soit la perspective révolutionnaire de remettre en cause le système. Nous pensons qu’il faut mener le combat politique partout où on peut le faire, y compris lors de ces élections européennes.

Aziz Oguz

Réactions

Rien sur la tentative de récupération minable de la réunion par le groupe REVE ? Pas de photos du Chef de file avec Arthaud ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur