Sports

Sport santé
/ « On est vraiment sur des objectifs thérapeutiques »

Saint-Denis est la ville la plus avancée du département en matière de sport santé. Il n’y a qu’à voir l’implication des associations locales et du Dr Anne-Louise Avronsart, médecin du sport du centre médico-sportif (CMS) dionysien et, depuis 2014, patricienne responsable pour le 93 à la Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) pour le 93.
Marche nordique au parc Georges-Valbon avec l’Association du Sport-Santé, en septembre 2017. © Adrien Verrechia
Marche nordique au parc Georges-Valbon avec l’Association du Sport-Santé, en septembre 2017. © Adrien Verrechia

Le JSD : Qu’est-ce que le sport santé ?

Dr Anne-Louise Avronsart :Il est important de bien différencier le sport santé et le sport loisir. Le sport loisir a toujours existé et on sait qu’il est bénéfique pour ceux qui le pratiquent. Mais avec le sport santé, on est vraiment sur des objectifs thérapeutiques. Il sert à faire pratiquer une activité physique régulière à des publics qui en étaient éloignés. Le but est d’améliorer sa condition physique pour avoir moins de problèmes de santé, moins recours aux médicaments. Comme pour un traitement, il y a un suivi, des évaluations et des objectifs en fonction de l’état de la personne. Le sport santé ne s’adresse pas qu’aux adultes. Par exemple, il concerne également les enfants asthmatiques qui ne pourraient pas pratiquer le sport en club.

Le JSD : Quel est le déclic des patients pour se mettre au sport santé ?

A-La :Il y a plusieurs portes d’entrée. Celle qui a le plus marché, c’est le bouche-àoreille. On voit que ça marche sur les autres, donc on a envie d’essayer aussi. De plus, depuis 2016, on peut obtenir une prescription d’activité physique adaptée de son médecin. Toute personne qui souhaite améliorer sa condition physique n’est pas obligée de passer par le centre médico-sportif, bien évidemment.

Le JSD : Une fois qu’il y a eu une prescription médicale en fonction des possibilités des patients, c’est à eux de se rapprocher des clubs ?

A-La : Une fois qu’on a préconisé, cette difficulté pour le patient existe : je vais où ? Combien ça coûte ? Comment je fais ? La Direction régionale jeunesse et sport et l’Agence régionale de santé qui, conscientes de cette difficulté, ont mis en place le dispositif Prescri’forme. Il existe un site, lasanteparlesport.fr, où l’on peut consulter quels sont les clubs près de chez soi référencés sport santé. Pour être référencé, il faut que les éducateurs soient déjà des professionnels diplômés du sport. Et qu’en plus, ils aient reçu une formation sport santé.

LIRE AUSSI / Licenciés : quand faire son certificat médical
 

« On ne rentre pas à l’hôpital pour faire du sport ! »
 

Le JSD : Pratiquer le sport dans un club référencé donne-t-il le droit à des remboursements ?

A-La : Pour l’instant, il n’y a aucun remboursement prévu. Les seuls programmes subventionnés sont des programmes passerelles, faits pour remettre en activité physique des personnes qui en étaient très éloignées. Évidemment qu’il y a des études médicales et économiques en cours pour voir ce qui serait possible. Certaines mutuelles prévoient des forfaits de remboursement pour ceux qui pratiquent une activité physique régulière même s’ils ne portent pas sur la totalité de l’abonnement.

Le JSD : Saint-Denis propose l’offre la plus large du département en matière de sport santé. Quels sont les clubs dionysiens déjà référencés ?

A-La : À Saint-Denis, on a l’Étoile sportive dionysienne natation, le Sdus (judo santé, basket santé, rando-santé), le Lumpini (Fit Muay), la marche nordique à l’Avant-Garde et SaintDenis Émotion qui fait aussi de la remise en forme (athlétisme), ainsi que l’Association du Sport Santé à Marville [précurseur du sport santé avec son Défi-Forme Santé lancé en 2011, ndlr].

À noter aussi le groupe associatif Siel bleu Saint-Denis, qui propose de la gym d’entretien dans les maisons de retraite. Plus les deux éducateurs formés à l’École municipale des sports qui adaptent le sport aux enfants en surpoids. C’est tout un travail, y compris au CMS qui est un centre Prescri’forme. On a un conseiller médico-sportif dont le but est de mettre en adéquation le certificat du médecin et ce qu’on peut faire faire au patient sur le territoire de Saint-Denis ou plus globalement dans le 93. Delafontaine s’est mis au sport santé également. Il y a deux séances par semaine d’activité physique adaptée pour les patients orientés par les spécialistes de l’hôpital. Je précise bien : on ne rentre pas à l’hôpital pour faire du sport (rire) ! Ce sont les patients suivis. C’est plutôt du sport sur ordonnance. 

Le JSD : Si un club souhaite ouvrir une section sport santé, que doit-il faire ?

A-La : La première des choses, c’est de savoir si le club veut employer un éducateur ou s’il a un éducateur intéressé pour se former. Il y a des dossiers de subventions à remplir, le CNDS, le CDOS 93. La DRJSCS est elle aussi partie prenante de Prescri’forme et peut donc les orienter. Et moi, en tant que médecin responsable du centre référence ressource au CMS, je peux former les éducateurs. L’Office des sports de Saint-Denis est bien au courant des modalités et pourra les renseigner sur les marches à suivre.

Propos recueillis par Adrien Verrecchia

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur