En ville

« Les réhabilitations débuteront en 2009 »

Le JSD :Depuis les dernières municipales, vous êtes en charge du secteur de la gare, et vous avez trouvé une situation tendue…
Stéphane Peu : Depuis assez longtemps le secteur subit une activité de trafic et de consommation de drogue. D’abord rue Charles-Michels et, depuis l’expulsion de mai dernier, cette activité insupportable, qui mêle pourvoyeurs et consommateurs, s’est déplacée, importunant d’autres habitants. Nous avons demandé une nouvelle expulsion et en même temps une prise en charge sociale des toxicomanes. Ce devrait être une affaire de semaines.

Le JSD : Cela se produit dans un quartier qui semble un peu abandonné.
S.P. : Ce n’est pas juste de dire cela brutalement. Une ville ne peut pas développer tous ses projets en même temps. Après Floréal, Franc-Moisin, Sémard, Saint-Rémy, ou encore Plaine et Pleyel, voilà le temps du secteur de la gare. Le périmètre d’intervention urbaine est en cours de bouclage et il sera présenté à la population en novembre. Le but est de mettre en place une procédure publique pour résorber l’habitat insalubre. Avec des financements adaptés, et nous nous sommes adressés dans ce sens à la ministre Christine Boutin, qui a inscrit dans sa loi la rénovation des centres-villes.

Le JSD : Concrètement, comment cette réhabilitation peut-elle se traduire ?
S.P. : Elle prendra des formes multiples. De petites aides à des propriétaires pour un ravalement, à la démolition complète d’un bâtiment délabré, en passant par des réhabilitations lourdes. J’ai la conviction que tout ce quartier a des atouts importants, comme en témoigne le grand nombre de nouveaux habitants. On y trouve en outre des constructions qui font partie du patrimoine architectural des faubourgs parisiens.

Le JSD : Ces projets ont-ils une chance d’être mis en œuvre rapidement ?
S.P. : C’est du sérieux. La phase opérationnelle doit débuter dès 2009. C’est-à-dire que dans quelques mois les premiers travaux seront visibles. Pendant toute leur durée, il conviendra aussi de tout mettre en œuvre pour limiter au maximum la gêne des chantiers. C’est dans une bonne gestion du quotidien que la confiance réciproque doit se développer.
Recueilli par G.R.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur