En ville

« La Ville répare une injustice »

Evelyne Nicol, conseillère municipale et membre du conseil national de l’UMP, réagit à la décision de la municipalité de commémorer le 18 juin 1940.

Le JSD : La Ville célèbre le 18 juin 2008 l’appel lancé, sur les ondes de la BBC, par le général de Gaulle le 18 juin 1940. Comment réagissez-vous à cette décision ?
Evelyne Nicol : Cela fait longtemps que je demandais à la municipalité de commémorer l’appel du 18 juin, et encore récemment dans un courrier que j’ai adressé au maire. Je lui rappelais à quel point cette date était une expression très forte pour la restauration de la liberté et lui confirmais mon regret que l’événement ne soit pas célébré comme il se doit. Je déplore que la Ville ait attendue soixante-huit ans pour réagir, qu’elle ait eu tant de mal à reconnaître l’apport de la résistance gaulliste, préférant ne mettre en avant que la résistance communiste, pourtant nettement postérieure au 18 juin 1940. Elle répare aujourd’hui une injustice et je me réjouis de l’initiative, à laquelle nous nous associons. J’espère que nous serons nombreux avenue du Général-de-Gaulle (1). Et les prochaines années, place de la Résistance-et-de-la-Déportation, lieu naturel de la commémoration.

Le JSD : Que représente l’appel du 18 juin pour une gaulliste comme vous ?
E.V. : Dans un moment d’abandon total, d’occupation de la France, l’appel du général a été une lueur d’espoir donnée par un seul homme à tout un peuple. L’appel est symbolique du courage que l’on doit avoir en politique. L’initiative est aussi un symbole d’union nationale : ceux qui ont suivi de Gaulle, dans un même élan, étaient à la fois des aristocrates, des pêcheurs de l’Île de Sein, des personnes modestes de tous horizons… Bien sûr, tout le monde n’a pas suivi. Nous avons même vécu le déshonneur au niveau local entre Pierre Laval à Aubervilliers et Jacques Doriot à Saint-Denis qui est passé de communiste stalinien à la collaboration avec les nazis. Du point de vue historique, il faut rappeler également que la France avait déclaré la guerre à l’Allemagne, sans la préparer réellement. Tout le monde se sentait trahi et le Général a fait en sorte que renaisse l’espoir. Surtout il a su, grâce à Jean Moulin, réunir toutes les familles de la Résistance et poser ainsi les premiers jalons de l’œuvre qu’il voulait accomplir après la Libération.

Le JSD : Le Sarkozisme s’inscrit-il, selon vous, dans la continuité historique du Gaullisme ?
E.V. : Je ne comparerai pas les hommes. Le Gaullisme, c’est avoir du courage en politique, le courage de mener des actions qui ne sont pas nécessairement reconnues dans l’instant mais qui vont dans le sens de l’histoire. Le Gaullisme, c’est aussi le pragmatisme et le souci de toujours relever avec courage les défis posés à la France : les réformes actuelles pour moderniser le pays sont conduites avec courage dans cet esprit. À mon sens, c’est en cela que l’action du président de la République s’inscrit dans la continuité historique du Gaullisme.
Recueilli par Dominique Sanchez
(1) Rassemblement à 11h30, avenue du Général-de-Gaulle, à l’angle de l’école Carson-Besson.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur