Sports

Rugby
/ L’équipe première a de la ressource

Saint-Denis : 11 / Montluçon : 13 <br />Dimanche 20 septembre, le XV dionysien, fraîchement promu en Fédérale 2, a été défait de justesse par un adversaire de taille tout juste descendu de F1.
Dimanche 20 septembre, au stade Delaune, Sdus/Montluçon
Dimanche 20 septembre, au stade Delaune, Sdus/Montluçon


Retour match. Nous sommes loin de l’Angleterre et de l’ambiance de Coupe de monde qui y règne. Le monde de l’Ovalie a les yeux rivés sur le royaume outre-manche. À quelques miles de Londres, dimanche 20 septembre, Saint-Denis reçoit les Auvergnats de Montluçon et se prépare à livrer bataille. Devant des tribunes peu remplies, l’équipe B du Sdus achève son match face à celle du Montluçon Rugby et signe une victoire nette de 36 à 0. 

La réserve dionysienne arrivée deuxième au classement national la saison dernière rassure en ce début de championnat. Malheureusement, on ne peut en dire autant de l’équipe première. Tenu en échec lors des matches de préparation, le Sdus entame avec appréhension cette première rencontre qui marque le début de la saison régulière. Avec un effectif en partie renouvelé, le XV dionysien fraîchement promu doit prouver qu’il a sa place en Fédérale 2. En face, l’adversaire est de taille. 

La rencontre démarre sur les chapeaux de roues

Relégué en F2 cette année, Montluçon a l’esprit revanchard et le potentiel pour briser les espoirs dionysiens (lire éclairage). La rencontre démarre sur les chapeaux de roues avec une première pénalité accordée à Saint-Denis dès la 5e minute, mais le n° 15, Gaëtan Daude, ne parvient pas à la transformer. Les bleu et blanc s’écrasent sur le mur auvergnat sans parvenir à trouver la faille. L’arbitre ne fait pas de cadeau à Saint-Denis et distribue les cartons jaunes (expulsion temporaire)?: les Dionysiens écopent de trois cartons sur toute la rencontre. Le n° 2, Smail Bechoua, est le premier à en faire les frais. 

De jolies combinaisons (certaines ternies par des erreurs grossières) sont tentées par les Dionysiens qui mènent la barque. Hélas, rien n’y fait. Timorés en début de rencontre, les Montluçonnais commencent à s’activer et c’est à la 34e minute de jeu qu’ils ouvrent le score par une pénalité. Trois minutes s’écoulent avant que les Auvergnats n’enfoncent le clou avec un essai inscrit par le n° 12, Gigauri, qui fait voler en éclat la défense dionysienne jusqu’ici irréprochable. La transformation permet au MR de mener 10 à 0.


À un cheveu du poteau droit

À la pause, les corps endoloris rejoignent les vestiaires et, malgré le score, le match reste serré. En deuxième période, les visiteurs ne perdent rien de leur impact. Les esprits s’échauffent. Le n° 12 de Montluçon multiplie les provocations et les mauvais gestes. Le score, lui, n’évolue pas. Les garçons de Rémi Campet font preuve de ténacité. 

À la 59e minute, le Sdus transforme une pénalité tapée par le 10, Hugo Chevalier, pour revenir dans le match et prendre 3 points. Quelques instants plus tard, Montluçon réplique en s’offrant lui aussi une pénalité?: 13-3. Il reste près de dix minutes de jeu lorsque Saint-Denis, grâce à une nouvelle pénalité transformée par Hugo Chevalier, revient à 7 petits points de son adversaire. 

Dans les derniers instants du temps réglementaire, la tribune chante pour encourager les troupes. Le Sdus rate une occasion franche mais finit par inscrire un essai dans les arrêts de jeu à la force des bras, grâce à Yousouf Dosso entré en cours de match. Il règne un silence de mort lorsque Chevalier s’élance pour la transformation… Le ballon termine sa course à un cheveu du poteau droit mais les applaudissements sincères retentissent. Le match se termine sur un score de 11 à 13. 

Saint-Denis obtient un bonus défensif et signe une performance loin d’être ridicule. Malgré quelques détails techniques à peaufiner, le Sdus a démontré qu’il avait la capacité de faire tanguer le cours de la rencontre en puisant dans ses ressources. 

Maxime Longuet


Éclairage
De sérieux adversaires

Montluçon disputait la saison dernière les phases finales pour la montée en Pro D2. Résident de la Fédérale 1, le club auvergnat s’est vu relégué en division inférieure à cause d’un déficit budgétaire. C’est dire le niveau de l’adversaire auquel se sont frottées les épaules dionysiennes ce week-end. 

Un match test qui augure un championnat difficile mais où le Sdus a toute sa place. Le Montluçon Rugby pourrait bien incarner dans cette poule 2 l’ogre qui dévore tous ses concurrents, même si d’autres sérieux adversaires seront de la partie comme Beaune avec ses nouvelles recrues et surtout Dijon qui souhaite remonter. 

M.Lo

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur