Sports

Basket-ball
/ Saint-Denis arrache le derby

Nationale 3. Opposé à Neuilly-sur-Marne samedi 31 octobre, le Sdus a remporté une deuxième victoire consécutive (73-65). Un succès qui lance définitivement la saison des hommes de Karim Diop.
Samedi 31 octobre au palais des sports Auguste-Delaune, le Sdus l’a emporté sur Neuilly-sur-Marne 73 à 65
Samedi 31 octobre au palais des sports Auguste-Delaune, le Sdus l’a emporté sur Neuilly-sur-Marne 73 à 65

Il ne fallait pas arriver en retard samedi soir au palais des sports Auguste-Delaune. Et pour cause. Après seulement deux minutes de jeu, les basketteurs du Sdus mènent déjà 8-0, prenant par surprise les joueurs de Neuilly-sur-Marne amorphes. « Comme souvent depuis le début de saison, on démarre parfaitement nos matches, explique Oumar, l’un des cadres du vestiaire dionysien. Je pense d’ailleurs que les adversaires vont se passer le message. » 

À la fin du premier quart-temps, le Sdus a déjà fait le trou (19-6), grâce notamment à l’adresse à trois points de Greg, le shooteur… australien?! « C’est lui qui nous a contacté par mail. Il débarquait en France et il voulait trouver un club, sourit Karim Diop, le coach de l’équipe. J’ai remarqué que c’était un bon shooteur, donc je n’ai pas hésité. Et la preuve, ce soir il nous en met sept. »  

Si la rencontre baisse logiquement en intensité lors du deuxième quart-temps, le Sdus garde la mainmise sur la partie et vire en tête à la pause (36-27). Cet écart de neuf points, Saint-Denis va le conserver jusqu’au dernier quart-temps du match. Moment choisi par Neuilly pour se réveiller et revenir à quatre petits points à cinq minutes du terme. 

« Faut qu’on joue et surtout qu’on se calme les gars?! », encourage Oumar, lors d’un temps mort demandé par Karim. « Je n’ai pas vraiment douté, mais c’est surtout que je n’ai pas le choix avec ce groupe. La moyenne d’âge est d’à peine 25 ans, je suis obligé de garder mon calme pour ne pas les faire paniquer. Mais j’ai entièrement confiance en cette équipe, je sais qu’elle a une capacité de réaction intéressante. »

Un état d’esprit irréprochable

De retour sur le parquet et sous les encouragements de Martine Lefuel et Bally Bagayoko, l’ancienne et le nouveau président du Sdus, les Dionysiens se réveillent. Marqués par un état d’esprit irréprochable, les coéquipiers de Crory arrachent une victoire importante, la deuxième de la saison après cinq journées. 

« Personnellement, j’ai l’impression de jouer ici depuis dix ans?!, raconte le joueur de 28 ans, arrivé de Pierrefitte cet été. C’est notre force, il y une forte unité qui s’est créée dès la préparation. » Applaudis par la vingtaine de supporters du palais des sports, les joueurs dionysiens et leur entraîneur pouvaient savourer ce succès. « Même si on a connu une fin de match compliquée, on ne va pas faire la fine bouche. L’objectif est d’assurer le maintien en Nationale 3 le plus rapidement possible et d’aller chercher le haut du classement. On en est capable. » Samedi, le Sdus tentera la passe de trois dans le Nord, sur le parquet de Cambrai. 

Alexandre Rabia


ÉCLAIRAGE
En Nationale 3… à 16 ans?!

Symbole de la jeunesse dionysienne, Yanis a disputé samedi son deuxième match en Nationale 3. À seulement 16 ans… « On lui met la misère?!, rigolent Oumar et Crory, qui reprennent rapidement leur sérieux. C’est un bosseur, il a tout pour devenir un excellent basketteur. Maintenant, c’est à lui de faire les efforts sur et en dehors du terrain. » 

Même son de cloche du côté de son entraîneur, Karim Diop, qui ne tarit pas d’éloge sur son petit protégé. « C’est notre bébé. Le projet avec lui était de l’intégrer au groupe et de lui donner quelques minutes de temps de jeu. Sans lui jeter des fleurs, c’est le plus talentueux de sa génération qu’on a réussi à garder. » Espérons que le club dionysien puisse conserver et polir son joyau encore quelques années. 

A.R.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur