Sports

Water-polo
/ « On m’a recruté pour tout reconstruire »

Sdus : Yoman Cortes, ancien pro en équipe nationale colombienne et ex-entraîneur de clubs français,a pour mission de redresser les équipes masculines comme féminines.
Entraînement des équipes du Sdus water polo à La Baleine
Entraînement des équipes du Sdus water polo à La Baleine


Un jeudi soir à La Baleine, il est presque 19 heures, Yoman Cortes déambule autour du grand bassin où nagent entre les lignes plusieurs enfants. Yoman est en charge de la direction sportive de la section water-polo du Sdus. Il a une double-casquette, il gère l’ensemble des tâches administratives tout en étant à la tête des équipes seniors masculines et des jeunes féminines. Ancien pro en équipe nationale colombienne, c’est bien rôdé qu’il récupère une équipe masculine reléguée cette année en Nationale 3, lui qui a déjà entraîné certains clubs français. 

« Je suis venu en France à 30 ans pour faire des études. À mon arrivée, on m’a contacté pour prendre en main des équipes. J’ai fait un an à Taverny, douze ans à Livry-Gargan. Le projet était de gravir les divisions et j’ai porté ces deux clubs en Élite, raconte-t-il, toujours vigilant sur ce qu’il se passe dans l’eau. On m’a recruté à Saint-Denis pour tout reconstruire. »

L’an passé, il avait tenté sa chance avec les féminines, mais le projet a avorté?: « Elles étaient moins investies et avaient trop peu de créneaux. Les garçons, eux, sont plus impliqués. » Dès lors, il instaure un format d’entraînement porté sur le physique au détriment de la technique. Un choix délibéré et assumé par le coach. « Je préfère mettre l’accent sur le physique pendant six mois et créer une discipline de travail. On progresse mieux comme ça plutôt que de faire la course aux matches gagnés. » 

En effet, le Sdus accuse deux défaites en deux matches depuis le début de la saison. Loin d’être hasardeuse, sa stratégie a été mûrement réfléchie. « Je m’y attendais, ce n’est pas une surprise. Je compte perdre les six premiers matches, assure Yoman, droit dans ses claquettes. Dans la deuxième phase du championnat, nous serons dans la poule basse d’Île-de-France et nous remonterons très vite. » 

Son plan porte déjà ses fruits. Face au Club nautique de Livry-Gargan, équipe qui joue le haut de tableau, Saint-Denis s’incline à 4 minutes de la fin seulement. L’entraîneur a la confiance totale de ses joueurs et espère instaurer une plus grande discipline sportive au sein de son effectif. Un manque de rigueur due au turn-over continu parmi les coaches de l’équipe dionysienne.


« Une sorte de pôle espoir des féminines »

Le léger accent colombien de Yoman Cortes résonne sur le carrelage immaculé de la piscine. Le véritable projet pour lequel il a été missionné consiste en la formation d’une section féminine de haut niveau. Un projet qui devrait s’étaler sur cinq ans. « On me fait comprendre qu’on pourrait devenir une sorte de pôle espoir en water-polo féminin », confie Yoman qui collabore avec neuf maîtres-nageurs et éducateurs sportifs. 

Actuellement, une quarantaine de nageuses sont sous sa houlette, des poussines et des benjamines qui viendront gonfler les rangs des futures minimes et seniors. Pour l’heure, les futures joueuses s’entraînent à maîtriser les différentes nages. Yoman a même eu l’idée de présenter une équipe féminine dans un championnat masculin. « J’ai fait la demande auprès de la fédération, mais on attend encore la réponse. » Voir des effectifs mixtes n’est pas exceptionnel en water-polo?: les filles sont toujours intégrées aux équipes de garçons jusqu’en minime. Serait-ce là le temps d’une nouvelle ère?? 

Maxime Longuet

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur