En ville

Au coin de la une
/ Shérif, fais-moi peur

Filmée le samedi 28 avril aux abords de l’hôtel de ville, c’est une scène ahurissante, relayée notamment par un site d’extrême droite qui en a fait son miel. À l’occasion d’un mariage, les conducteurs d’au moins six voitures de grosses cylindrées se livrent sur la place Jean-Jaurès à un rodéo, dans un vacarme de crissements de pneus. On déplore déjà les infractions régulières aux règles d’accès du plateau piétonnier du centre-ville. Notamment le samedi quand déboulent pour les noces des cortèges motorisés. Mais ce 28 avril, la règle censée limiter à deux les véhicules par mariage n’a pas seulement été enfreinte. Des convives sont allés jusqu’à mettre en danger la vie d’autrui. Le cabinet du maire précise que l’élu qui officiait ce samedi «a effectué des rappels à la loi aux mariés comme aux membres du cortège. La police municipale est intervenue et tous les véhicules contrevenants ont été verbalisés ». Les agents devraient aussi établir des rapports permettant à la police nationale de mener l’enquête. Les règles de bonne conduite sont donc connues des futurs mariés et de leurs invités. Un contrat de confiance, en somme, qu’il s’agit de savoir faire respecter. 

Réactions

Et refuser de marier des personnes qui enfreignent les lois et mettent en danger la vie des habitants de Saint-Denis, vous y avez pensé. Cela fera peut-être réfléchir les futurs amateurs de rodéos !
@Patrick Braouezec Ville rebelle... vous l'avez eu...!!! Mais c'est pas pour le grand soir. L'extrême gauche de Saint Denis a voulu cette jeunesse. Elle est rebelle certes mais en Mercedes et BMW... C'est une autre forme de rébellion. Certains camarades communistes se retourneraient dans leurs tombes s'ils voyaient ce qu'est devenu le communisme municipal.
je ne sais pas si cela aurait pu se dérouler dans une autre ville. encore un fait hallucinant qui se passe a st Denis, comme par hasard. Vous avez dit bizarre, moi je dis pas étonnant.
<a href=http://miledy.biz>miledy.biz</a>
L'extrême droite ne fait que relayer ce que l'Extrême Gauche minimise et étouffe ! Dirait Marcelin Deschamps...Car comme d'habitude il s'agit encore des mêmes extrémistes des cités qui ont le CRAN pour nous faire vivre le PIR. Après ils chouinent et réclament des "Justice pour..." en cassant tout quand ils s'autorisent eux-même à mettre en danger nos vies et celles des contribuables qui sont saignés à Saint-Denis ! A quoi servent les pompes à fric associatives dionysiennes dans les quartiers HLM ? Le vivre ensemble est et sera illusoire ici. Avec ces zombies en supériorité à Saint-Denis ? c'est incompatible ! Donc Vive les ghettos d'HLM. Merci la ville, poursuivez car cela permet d'avoir de la vraie respiration civilisée AILLEURS.
Bonjour. Vu aujourd'hui, le règlement de compte a coté de la cité de la courtille... Il y a longtemps que les jeunes de la ville n'ont plus peur du shérif... Sans compter les nombreux affrontements du week end un peu partout. L’extrême droite se nourrit de fait. Pendant des années, la ville et ses élus n'ont cessé de vouloir une ville rebelle, qui casse tout, en attendant le grand soir. Son erreur a été de croire que cette jeunesse serait politisée... Ce n'est pas du tout le cas. Ils veulent juste être plus riche que le voisin. Et après on nous bassine avec le bon vivre à Saint Denis.
Encore combien de rodéos avant de marquer le coup en ne célébrant pas le mariage ? Un mort peut-être ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.