Sports

Journée Dingue d’eau : l’aquatique c’est fantastique

La cinquième édition de ce rendez-vous sportif et festif organisé par le Sdus natation s’est déroulée samedi à La Baleine.
Samedi 21 juin journée Dingue d'eau organisée par le Sdus natation
Samedi 21 juin journée Dingue d'eau organisée par le Sdus natation

Samedi 21 juin, La Baleine s’est mise sur son 31 ! Pas pour célébrer la Fête de la musique, mais pour marquer la fin de la saison de natation, avec la journée Dingue d’eau. Un événement qui revient chaque année depuis 2010, grâce à l’organisation minutieuse de Rosa Aït Segueur. «Elle se prépare pendant une année cette fête, rigole la présidente du Sdus natation. Cela fait une semaine que l’on est à fond dessus.»

La journée démarre dès 8h30 avec les bébés nageurs. Malgré l’heure matinale, la piscine fait le plein. «C’est le dernier jour de l’année, donc il y a beaucoup de familles qui en profitent pour découvrir ce que l’on propose », confie Julia Dania-Jambu, psychologue. 


Jeux, toboggans, tapis, les enfants âgés de 4 mois à 6 ans ont pu s’amuser toute la matinée avec les installations disposées dans le bassin.

Sur les coups de 14h, les nageurs débutants apparaissent devant le grand bassin. Rosa et son équipe d’entraîneurs accueillent les 90 enfants, venus pour la dernière fois de l’année goûter aux joies de la piscine. 


Au programme : courses sur 25 mètres, matches de water-polo et activités ludiques, le tout animé par l’inépuisable Ben. «3, 2, 1, c’est parti ! Allez les enfants !» Dans les tribunes, les parents prennent plaisir à filmer leur champion. «Je suis content car mes parents sont venus me voir, lâche Arthur à la sortie du bassin. J’ai trop nagé, je suis crevé !»


Concerts et tajine

Après une distribution de médailles pour chacun, les nageurs confirmés prennent le relai. Cette fois, des courses de 50 et 100 mètres sont prévues. Au même moment, les baptêmes de plongée se déroulent dans le petit bassin pour deux enfants handicapés, Bilal et Mathias. Une grande première. «On leur montre qu’une fois dans l’eau, ils sont au même niveau que les autres. 


Il n’y a plus de différences. Et ils se débrouillent plutôt bien !», explique Madjid, président du club de plongée de Villepinte chargé d’initier – bénévolement – les deux gamins avec Cédric de Plongequilibre et Kamal.


Une fois la remise de récompenses effectuée pour féliciter certains membres du club, une soirée était organisée dans la cour du centre nautique, avec au menu des concerts, une tombola, de la zumba et, une fois n’est pas coutume, un tajine comme repas ! «Cette fois-ci on a changé, s’amuse Rosa. 


D’habitude, on propose de la paella. Apparemment, les gens ont apprécié, donc c’est parfait !» Une soirée qui était ouverte à tous, et pas seulement aux membres du Sdus natation. «L’objectif est bien sûr de se retrouver, mais aussi de faire découvrir la natation à ceux qui ne la connaissent pas.» La présidente du club a d’ailleurs tenu à remercier chaleureusement «tous les bénévoles et les entraîneurs pour le formidable travail réalisé». Cette journée a pu clôturer de bien belle manière la saison de natation.


Alexandre Rabia




Quid de la sixième édition ?


L'an prochain, le centre nautique de La Baleine sera fermé au public du 1er novembre jusqu'à mi-juin. La raison ? Des travaux sont d'ores et déjà prévus pour rénover l'accueil des douches, des vestiaires, mais aussi pour améliorer l'accès de la piscine aux personnes handicapées. «Il faut que l'on réfléchisse dès maintenant pour savoir comment on peut s'organiser, expliqueRosa Aït Segueur. Mine de rien, c'est beaucoup de préparation.» Pour une raison de sécurité, la piscine ne pourra accueillir qu'une centaine de personnes. Difficile dans ces conditions de mélanger parents et enfants. «Ce serait vraiment dommage que l'on soit privé de cette journée, car c'est l'un des deux événements de l'année avec la fête de Noël», regrette déjà la présidente.


A.R.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur