Sports

La Baleine et les petits baigneurs (bébés nageurs)

Le Jardin d’eau du Saint-Denis Unions Sports accueille tous les samedis matins enfants et parents, sous la vigilance de deux maîtres-nageurs, les conseils d’une psychomotricienne et d’une psychologue, et la bienveillance de bénévoles de l’association.
Bébés nageurs dans le bain…
Bébés nageurs dans le bain…


Au mur, des tables à langer escamotables. Au sol, des petites chaises, des tapis, des pots… Et pour veiller au confort des usagers en couche-culotte, la bonhommie de Gérard. Chaque samedi matin, à la piscine La Baleine, c’est lui qui règne sur ces vestiaires réservés au Jardin d’eau. Autrement dit, aux « bébés nageurs ». Avec Jean-Yves Ligeour, le président de l’association, ils sont au moins trois bénévoles à soigner l’accueil en dehors du bassin. Car au bord de l’eau, c’est à quatre professionnels salariés, maîtres-nageurs, psychologue et psychomotricienne, qu’il revient d’ouvrir l’œil et de prodiguer leurs conseils. Notamment pour utiliser au mieux les jeux, toboggans ou tapis, disposés dans le bassin et dans la pataugeoire.


Pour Caroline, aucun souci, même quand sa fille Émilie, 4 ans, barbote avec elle dans la partie la plus profonde. Laquelle, il est vrai, n’excède pas 1,20 m. « Je suis venue avec elle quand elle avait 6 mois. Son père croyait que les bébés pouvaient être “balancés” dans l’eau et se débrouiller tout seul », rigole-t-elle en imaginant sa fille tel un têtard. « Au début, ils sont vraiment dans nos bras, au contact du corps. » C’est encore le cas d’Assia, un an. « On est complètement avec nos enfants, savoure sa mère. Ici, on ne répond pas au téléphone, on ne fait pas la lessive. L’objectif premier est qu’on s’amuse ensemble. » En tous cas, « il ne faut pas aller trop vite. Il faut respecter le rythme de l’enfant », insiste Julie, la psychomotricienne.


Parmi les plus précoces, Sacha 5 ans et demi. « Il a appris à nager au bout de deux ans et demi. Sans doute parce qu’il est né dans l’eau, signale Louria, sa maman. J’ai connu l’activité par le bouche-à-oreille, ajoute-t-elle. Et j’ai ramené d’autres mamans. On vient à cinq ou six. » Avec elle, toutes sont unanimes sur les conditions d’accueil pas toujours observées dans d’autres villes, malgré les normes édictées par la FAEL (1). Une eau à 32°C, une température ambiante à 28°C, quoique tempérées ici par quelques courants d’air, des jeux, un encadrement compétent… Jean-Yves le confirme, les questionnaires remplis par les parents attestent tous de leur satisfaction.


Quant aux préventions de certains pédiatres sur les risques d’asthme ou d’allergies, le président et son équipe les récusent. « On met les filtres à fond pour que l’eau soit bien traitée, indique notamment Rachid, maître-nageur. Mais le taux de chloramine n’est jamais de plus 0,6mg/l. » « Depuis une trentaine d’années que les bébés nageurs existent, jamais on n’a entendu parler de gros problèmes », surenchérit Jean-Yves. « Il faut bien doucher et essuyer les bébés après », conseille simplement Julie.

Marylène Lenfant


(1) Fédération des activités aquatiques d’éveil et de loisirs.

De 4 mois jusqu’à 6 ans

Organisée le samedi de 8h à 12h, l’activité est ouverte aux enfants à partir de 4 mois, après les premiers vaccins, et jusqu’à 6 ans, sur présentation d’un certificat médical. « On demande aux parents des bébés de les nourrir au moins 30 minutes avant pour éviter les régurgitations, et d’apporter un biberon pour qu’ils se réhydratent après », explique Jean-Yves Ligeour.


Quant aux couches, « il en existe qui sont étanches, mais on préfère que les enfants n’en aient pas du tout. On n’a eu qu’un seul “accident” l’an dernier ». Créée en 1985, et relancée en 2007, grâce à Jean-Yves et ses comparses, cette activité affiliée au Sdus compte cette année « 100 adhérents. Ce sont les enfants, précise-t-il. Pour les adultes, ce n’est pas nominatif ». Coût de l’adhésion, 190 euros par an. Pour en savoir plus, mail : jardindeau@gmail.com Tél. : 01 55 84 22 22 ou 06 13 82 31 83.

M.L.


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur