Sports

Natation et water-polo : la nage et le ballon dans le même bain

Les deux sections du Saint-Denis Union Sports font cause commune depuis la rentrée. Au programme : apprentissage, loisir et compétition.
Le 17 novembre au centre nautique La Baleine
Le 17 novembre au centre nautique La Baleine


Au Saint-Denis US, la natation et le water-polo nagent main dans la main depuis septembre. « Les deux sections se sont associées pour professionnaliser le management. Nous avons recruté Yoman Cortes, directeur technique, qui nous apporte beaucoup », indique la présidente Rosa Ait Segueur. Lors des séances à la piscine La Baleine, les jeunes, bonnets roses ou bonnets bleus, travaillent la nage et le ballon. L’équipe enseignante, composée de dix maîtres-nageurs, est aujourd’hui qualifiée dans les deux disciplines.


« Mon rôle est de créer un cours technique commun à tous au niveau de l’apprentissage, d’unir les deux activités à travers une trame pluridisciplinaire. La formation natation est de toute façon très importante pour le polo. Les enfants sont ensuite amenés à choisir naturellement », lance Yoman Cortes. Il a lui-même un pied des deux côtés du bassin. Côté natation, il veille à l’obtention du pass compétition de la fédération, à travers des tests sur cinq modalités : le plongeon, le polo, la nage avec palmes, la course et la natation synchronisée. Côté water-polo, il coache l’équipe première féminine, engagée en Nationale 1.


« Je vise la 2e place de notre poule, pour aller en barrages. Ma mission au Sdus passe aussi par le développement de la pratique féminine. » Avec deux victoires et une défaite, les filles sont justement 2es en ce moment, dans un championnat encore long. Fort de la fusion avec le club parisien des Libellules, l’effectif s’annonce bien plus complet et compétitif que celui de l’an passé.


Chez les garçons, l’entraîneur Franck Morland, lui aussi maître-nageur, vise la 5e place de sa poule de Nationale 2. « Il y a de la qualité. On est plus serein que l’an passé, mais il faut qu’on travaille davantage l’aspect mental », précise-t-il. Avec cinq défaites en six matches, les gars affichent un mauvais bilan comptable, mais rivalisent dans les bassins et manquent souvent le coche d’un rien. Avec une moyenne d’âge de 26 ans, ils ont encore de beaux jours devant eux, ce qui n’empêche pas le club de penser à la formation.


L’équipe B vient juste de monter en Régionale 1. « On va aussi créer un groupe poussin cette année, et faire des démonstrations lors de la fête de Noël du club », assure Yoman. En attendant, les gamins récitent leurs gammes. Avec ou sans frites, planches, pull-buoy et tuba. « Ma nage préférée, c’est le dos crawlé. J’aime aller vite, gagner des courses et faire des battements », s’amuse Walid, 6 ans.


« L’objectifs des parents, c’est que leurs enfants apprennent à nager. Dès que c’est fait, on enregistre des départs. Sur 550 adhérents, 250 seront encore là l’an prochain. Mais avec plein de nouveaux. À nous de leur donner envie de continuer, en renforçant la vie du club et en décrochant durablement des résultats en compétition », projettent Rosa et Yoman.

Aurélien Soucheyre


Une discipline ouverte à tous

Au Sdus, la natation s’envisage pour tous les publics. « On a ouvert nos cours aux handicapés. Nous avons un éducateur spécialisé, mais notre victoire c’est que nos 17 inscrits, tout âge et tout handicap confondus, nagent aujourd’hui avec les valides le mardi », apprécie la présidente Rosa Ait Segueur. Le club, qui propose aussi aquarunning, aquabiking et aquagym, prévoit de lancer une activité sport et santé. « On prend notre temps pour monter quelque chose de cohérent et de bien fondé. Ce sera encadré par un médecin. Ce qui est certain, c’est que la nage est très intéressante pour la santé, car l’eau modifie les contraintes de la gravité.


L’effort musculaire et articulaire est amorti et détendu », développe le directeur technique Yoman Cortes. À noter que le Sdus natation, c’est aussi un adulte fidèle en compétition depuis des années : Thierry Brochet, qui porte sans relâche les couleurs du club. « On se professionnalise, mais on ne perd pas notre esprit familial. On ne pourrait rien faire sans tous nos bénévoles qui nous aident chaque jour », insiste Rosa en guise de conclusion.

A.S.


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur