Sports

Au basket-ball, l’Union fait le pari de la jeunesse

L’équipe reprend ses marques en Nationale 3 après une année difficile pour les Séquanodionysiens à l’échelon supérieur. Et se concentre sur la formation.
L'équipe de l'Entente à l'entrainement au parc Delaune de Saint-Denis le 24 septembre
L'équipe de l'Entente à l'entrainement au parc Delaune de Saint-Denis le 24 septembre


Monter puis redescendre, autrement dit « faire l’ascenseur», est généralement un exercice très délicat pour un club. Parce qu’il demande souvent de se reconstruire deux fois. D’abord en renforçant son effectif pour jouer au dessus, puis en le ressoudant lors des fuites qui émaillent le retour au dessous. Les basketteurs de l’Union passée entre Saint-Denis, La Courneuve et Les Lilas nagent en plein dedans.


Et plutôt la tête hors de l’eau à en croire leur succès signé à Lambersart le week-end dernier, pour leur deuxième match de Nationale 3 cette saison. Le club du Nord, motivé, inaugurait son tout nouveau gymnase. L’histoire retiendra que des Séquanodionysiens sont venus s’y imposer les premiers. Dans la douleur.


Menés à la mi-match, les visiteurs redressent le tir, resserrent les lignes, prennent le rebond et dominent à l’intérieur. Ils remontent difficilement et arrachent la prolongation. Un laps de temps supplémentaire qui les verra triompher 81 à 77. « Il s’agit d’une réussite collective. Tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice. Quatre de nos joueurs ont marqué plus de dix points. C’est prometteur. On apprend vite et on va monter en puissance progressivement. Et puis notre moyenne d’âge n’était que de 22 ans », apprécie Vincent Le Tertre.


Le nouvel entraîneur a définitivement fait le pari de la jeunesse. « Le meilleur joueur du club, Lamine Camara, a pris sa retraite. Tous les semi-professionnels sont partis avec la descente. On marchait avec des salaires fixes. Cette année on repart sur les primes de matches. » Un changement économique qui bouscule forcément la composition. De l’ancien groupe senior, seuls quatre joueurs sont encore au club cette année. Dont Abdel Ouahhou, auteur de 26 points et huit rebonds lors de la première rencontre de la saison, perdue face à Pierrefitte.


« Je fais avec les moyens du bord. On est un club formateur, alors je fais appel aux jeunes. Beaucoup de coaches pensent que c’est impossible de jouer en N3 de cette façon. Moi, je pars du principe que quand on a le niveau, on y va quel que soit l’âge. Je suis persuadé que nos joueurs vont saisir la chance qu’on leur donne. On est un peu atypique du coup, mais ça renforce le projet du club, dont les juniors et cadets sont en championnat de France. Voir que des jeunes de chez nous sont en N3, ça leur parle. C’est un signal fort. »


L’objectif est de reconstruire et d’accumuler l’expérience pour remonter à terme en Nationale 2. Mais pour 2014, il s’agira surtout du maintien. « On est encore dans la formation. On travaille beaucoup de schémas simples : jeu rapide, courses et défense agressive. Il y a encore du boulot. On a au moins trois semaines de retard niveau préparation. À Lambersart, on a perdu environ vingt ballons. C’est énorme sur un match. Il faut corriger ça. Mais on a aussi signé des actions d’éclat. On commence à faire le spectacle. Je pense qu’on sera une équipe plaisante à voir jouer à Delaune. » Ou sur le terrain du gymnase Antonin-Magne de La Courneuve, qui accueillera le prochain match de l’Union, face à Gouvieux.

Aurélien Soucheyre


Recherche bénévoles

L’Union faite entre Saint-Denis US et le BC Courneuvien depuis plusieurs saisons s’est étendue cette année au CS Lilas. « L’objectif est de mutualiser nos moyens, nos compétences et nos effectifs, pour continuer notre marche vers le haut niveau et y rester. Aux Lilas, nous avons rencontré des gens très volontaires, qui partagent nos idées et nos convictions », explique Martine Lefuel, la présidente du Sdus basket. Au-delà de ce travail en commun entre trois associations, l’Union a plus que jamais besoin de bénévoles.


« Essentiellement pour aider au travail administratif et participer à la vie du club, de la tenue de la buvette à l’organisation des rencontres. » Les amoureux de la balle orange, de longue date ou séduits par le récent sacre européen de l’équipe de France, sont prévenus. L’ancien vice-président du club de Lambersart, désormais dionysien, a lui franchi le cap pour prêter main forte. Avis aux autres.

A.S.


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur