Sports

Football américain : les Monarques n’abdiquent pas

La deuxième partie de saison des Monarques du Saint-Denis Union Sports en Division 3 a commencé avec un match nul face aux leaders d’Asnières suivi d’une défaite au Havre.
Dimanche 24 février, les footballeurs américains les Monarques du Saint-Denis US, en vert et or, affrontaient les Molosses d’Asnières
Dimanche 24 février, les footballeurs américains les Monarques du Saint-Denis US, en vert et or, affrontaient les Molosses d’Asnières


La neige tombe sur Delaune. Le terrain est gras. Le vent froid pique les yeux. Les nez coulent. Les Monarques sont en armure. Casques et épaulières massives, rebondies. Ce dimanche 24 février, les footballeurs américains du SAint-Denis Union Sports affrontent les Molosses d’Asnières. Un adversaire invaincu cette saison en Division 3, qui avait largement dominé les Dionysiens au match aller (34 à 6).


Une défaite logique se profile. Sauf que les Monarques n’ont plus le choix. Vaincus 12 à 6 par les Lycans des Mureaux deux semaines avant, ils sont désormais relégables et doivent se rattraper.


Ultra-motivés, ils entament la rencontre à fond malgré les flocons. L’équipe d’attaque sème le trouble dans les rangs adverses, sans marquer. La formation défensive, impériale en groupe, galvanise les troupes sur certains exploits individuels. Le public hurle quand vient la pause : le score est resté vierge.


Dans les vestiaires, Olivier Lopez harangue son bataillon d’emblée, sans reprendre son souffle. « Il faut qu’on marque ! Je veux qu’on marque ! Vous savez pourquoi ? Parce qu’on le mérite ! », tonne le président de section et linebacker sur les prés. L’entraîneur Fabrice Delcourt prend le relai : « Ils sont premiers. Ils voient en face les derniers et ne s’attendent pas à cet impact, cette intensité. Il faut les faire douter. Et quand ils douteront, ils accepteront qu’on leur marche dessus ! »


L’affrontement reprend. Les supporters crient « Let’s go défense ! Let’s go offense ! » à chaque changement de jeu. Les courses se multiplient, les plaquages et les chocs aussi. Le fullback Gregzo progresse avec panache. En pleine course, il cogne casque contre casque trois adversaires successifs avant de sortir en touche. Décontenancés, les Molosses sonnent les renforts. Ils comptent 55 joueurs contre 28 pour Saint-Denis.


Mais qu’importe une réserve diminuée quand le cœur y est. Asnières va bien grignoter quelques mètres, s’approcher du but, y croire de plus en plus, rien n’y fera. Acculés sur leur ligne dans les derniers instants, à un yard de la défaite, les Monarques repousseront toutes les tentatives, à en dégouter l’adversaire.


Score rare en football américain, les deux équipes se quittent 0 à 0 au coup de sifflet final. Un match nul qui à goût de victoire pour les vert et or. « C’est une performance, apprécie Fabrice. On est la première équipe à leur prendre des points. La formation n’avait jamais été aussi soudée et vaillante cette saison. On a tenu bon avec orgueil et agressivité. Les Monarques ont retrouvé de la dignité. Je ressens une réelle osmose. Il faut continuer à montrer nos valeurs, montrer qu’on est capable. »


Moins euphorique, Olivier tempère. « J’ai toujours du mal à ne pas gagner chez moi. Ici c’est notre jardin. Il faut du travail. Répéter, répéter et répéter encore à l’entraînement, connaître les combinaisons et huiler la mécanique en permanence. Quand l’un fait mal son boulot c’est toute l’équipe qui trinque. »


Une descente à l’échelon régional, bien moins compétitif, ferait mal au club. À trois journées du terme, le maintien n’est pas encore acquis.

Aurélien Soucheyre


Défaite en terre normande

Dimanche 3 mars, l’équipe senior des Monarques se déplaçait chez les Salamandres du Havre pour confirmer la 5e place de la poule C. En effectif restreint, les Dionysiens étaient pour la première fois accompagnés par les cheerleaders de Saint-Denis : les Majesty.


Dans un match fermé, ils n’ont pu imposer leur jeu face à une équipe normande très combattante et se sont inclinés 21 à 6. Ils restent néanmoins hors de la zone de relégation et tiennent toujours leur destin en main grâce à la défaite 12 à 13 des Lycans face aux Conquérants de Caen.


Prochain match le 17 mars à Delaune contre les Léopards de Rouen.

Jérôme Calvet (correspondant)

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.