En ville

Hôpital Delafontaine
/ Une Maison des usagers pour 2018

Ici, pas question de recevoir des soins. Une Maison des usagers est un espace d’écoute, d'information et de soutien des patients, où leur mise en lien avec le monde des soignants est optimisée.
Journée de défis sportifs à Delafontaine pour la Maison des Usagers
Journée de défis sportifs à Delafontaine pour la Maison des Usagers

 


 

Ce n’est encore qu’un espace vide au rez-de-chaussée du centre hospitalier de Saint-Denis. Affichés au mur, des plans de sol présentent deux projets d’aménagement : un espace pour les enfants, un espace confidentialité, un autre pour les ateliers et les réunions, pour les mutuelles et la documentation…  Une feuille collée à côté invite chacun à contribuer : « Donnez votre avis, vos idées ». Des post-it sont venus se rajouter, suggérant des modifications pour ce qui sera bientôt la Maison des usagers (MDU) de l’hôpital Delafontaine.

C’est une circulaire ministérielle de 2006 qui a jeté les principes des maisons d’usagers comme espaces « d’accueil, d’échanges, d’écoute et d’information. » Il en existe une centaine en France. « Une maison des usagers n’est pas un lieu de soins cliniques qui se substituerait aux services de l’hôpital, mais une plateforme qui facilite l’autonomisation des usagers et optimise la mise en lien entre les patients et le monde des soignants », explique Jean Charles Verheye, du laboratoire Éducations et Pratiques de santé de l’Université Paris 13, qui accompagne le projet. Ainsi, la Maison des usagers ne sera pas un espace de médiation des conflits, mission remplie par la direction « clientèle et qualité ». Animée par des bénévoles associatifs, la MDU sera un lieu d’expression des usagers mais aussi de ressources et d’orientation à travers le système de soins : un partenariat avec la Cité de la santé de la Villette est en cours pour mettre à disposition une information en santé adaptée.

Les associations, déjà présentes ou non à Delafontaine, ont été invitées à rejoindre le projet. Les professionnels de l’hôpital membres d’une association (culturelle, sportive…) peuvent également proposer des activités. Si le but premier est d’assurer des permanences d’accueil généraliste, des ateliers seront régulièrement animés sur des thématiques particulières. Les intervenants bénévoles seront formés par l’équipe de l’université. La MDU se propose de recevoir « toutes les personnes qui fréquentent l’hôpital, pour une consultation ou une hospitalisation, mais aussi les familles, les accompagnants… », détaille Chaïnese Cheikh, diététicienne qui porte à Delafontaine avec le Dr Régis Cohen ce projet initié par le Dr Mechali.

Pour en assurer la réussite, ceux qui le mènent ont souhaité l’inscrire dès le début dans une démarche participative qui implique tous les acteurs : usagers, patients, associations, représentants cultuels, professionnels, élus, représentants de l’hôpital… Des réunions publiques sont organisées chaque mois. Pour faire mieux connaître le projet au sein de l’hôpital, des actions sont organisées, comme la journée de défis sportifs qui s’est tenue mercredi 13 septembre à l’occasion de l’attribution des JO à Paris.

Reste maintenant à donner corps à la MDU. L’hôpital met à disposition un local de 78 m2. Dans le cadre du mécénat de compétences, l’agence d’architecture d’intérieur UP conçoit l’aménagement du lieu. Pour le reste – ameublement, équipement, fonctionnement – l’équipe va recourir à des appels à projets, des donations, des fondations. Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues pour contribuer à ce chantier. Ouverture de la Maison des usagers prévue courant 2018.


Pour tout renseignement : mdu-contact@ch-stdenis.fr

http://www.ch-stdenis.fr/vous-etes-patient-ou-visiteur/espace-info-sante,11,94.html

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur