À la une En ville

Législatives
/ Un jeune premier dans la première

Lorenzo de la Rochefoucauld, jeune homme de la droite dure, se présente sans étiquette sur Saint-Denis sud. Lors d’un point presse, il a présenté les trois piliers de son programme.
Lorenzo de la Rochefoucauld est candidat sur la 1ère circonscription.
Lorenzo de la Rochefoucauld est candidat sur la 1ère circonscription.

 


Tout droit sorti de l’université Panthéon Assas et habitant de Saint-Ouen depuis 4 ans, Lorenzo de la Rochefoucauld est candidat dans la 1ère circonscription de Seine Saint-Denis (St-Ouen, Epinay, Saint-Denis sud, L’Ile St-Denis). D’abord investi par Les Républicains (LR), ce sarkozyste descendant d’une famille de croisés a dû se présenter sans étiquette depuis la défaite de son candidat aux primaires de la droite. Il a dû laisser la place à l’adjointe au maire de Saint-Ouen Marina Venturini, mais reste en course pour les législatives.

Lorenzo de la Rochefoucauld incarne la droite dure. Visible à la Manif pour tous en 2013 ou collant des affiches « La gauche c’est le droit de vote des étrangers » avec ses camarades du syndicat étudiant de droite UNI en 2012, ce jeune homme de 24 ans et de bonne famille tenait un point presse lundi 16 mai, dans sa modeste permanence de Saint-Ouen, avenue Gabriel Péri. Avec un journaliste du Parisien, nous y avons eu l’exclusivité de la présentation de son programme en trois points : la proposition d’une loi relative aux transports, une volonté de création d’emploi et la promotion d’une méthode de financement participatif pour les lieux de culte et écoles privées religieuses.

Augmenter des taxes pour financer les transports

En ce qui concerne les transports, le candidat prévoit de faire voter une loi pour élargir la TaSCom (taxe sur certaines surfaces commerciales) aux entrepôts des « drives » non concernés actuellement. Selon lui, cet élargissement permettrait à Plaine Commune, par exemple, de récolter 2,5 millions d’euros en un mandat de député (donc 500 000 euros par an).

Si il est élu, il faudra également compter sur une « légère augmentation » de la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques) sur le gazole. Ce projet d’augmentation ferait gagner à l’Ile-de-France « 80 millions d’euros » par an. Ces bénéfices communaux et régionaux, additionnés aux fonds débloqués par un projet de « Grand Emprunt » seraient ainsi utilisés pour les transports en commun : Vidéo surveillance dans toutes les gares « ou au moins les plus fréquentées », police régionale des transports pouvant agir sur tout le réseau (idée déjà lancée par Valérie Pécresse), élargissement et modernisation des transports en commun et du réseau Vélib’.

« Mieux d’avoir un emploi que de vivre du RSA »

Ces augmentations de taxes semblent entrer en opposition avec son projet d’élargissement de la zone franche d’Epinay jusqu’à Saint-Ouen, l’une des mesures de son deuxième point sur l’emploi. Mais le candidat explique que le TICPE et la TaSCom ne sont pas concernés par la zone franche. Le travail est la solution aux principaux problèmes sociétaux, notamment l’insécurité, argue-t-il.

Il souhaite donc également la fondation d’une école de la deuxième chance dans la circonscription ainsi que l’organisation d’un « forum sur l’information, l’apprentissage et la création d’entreprises » chaque année et des rencontres entre les entrepreneurs et les collégiens- lycéens pour les sensibiliser au monde du travail et aux réalités économiques. « C’est quand même mieux d’avoir un emploi que de se livrer au trafic de drogue ou de rester chez soi à vivre du RSA et à jouer à la Playstation », plaide M. de la Rochefoucauld.

Un imam à ses côtés

Dernier point développé par le candidat, la religion. Il veut lutter contre les financements étrangers extrémistes des lieux de cultes et écoles privées religieuses « notamment par le Qatar et l’Arabie Saoudite ». Le candidat présente alors l’Imam Tariq Bengarai, président du CIFIE (Comité Indépendant de Finance Islamique en Europe) qui se charge de l’exposé de ce point du programme. Partageant notamment « les valeurs familiales de Lorenzo », il se dit apolitique mais reconnaît des « intérêts » qui les ont rapprochés.

Pour lutter contre les extrémismes il propose des moyens plus sains et éthiques de financement des lieux de culte et des écoles privées : un système de financement participatif par les fidèles eux-mêmes. Les mosquées et écoles ainsi financées seraient sous le contrôle de son comité, le CIFIE, pour garantir la promotion d’un « islam authentique ». M.Bengarai précise qu’avec l’appui du CIFIE le financement participatif (700 donateurs pour environs 1,5 millions d’euros) a déjà permis la construction d’une école à Paris. Mais il refuse de dévoiler le nom de cette école.

Léo Da Veiga (étudiant stagiaire)


Réactions

Vraiment un super article ! Bravo jeune stagiaire!
Joli portrait !
Bon article. Continuez jeune étudiant stagiaire!
L’INFLUENCE DE NICOLAS HULOT DEPEND DU VOTE ECOLOGISTE AUX LEGISLATIVES En 45 ans d’existence, le Ministère de l’environnement a vu passer de nombreux titulaires condamnés à l’impuissance. Robert Poujade, le premier, a écrit « Le Ministère de l’impossible ». Corinne Lepage « On ne peut rien faire Madame la Ministre ». Dominique Voynet a fait le bilan de son impuissance dans un article du Monde. Songeons aussi à Delphine Bathot et Michel Barnier. Deux moments ont été positifs : lorsque Brice Lalonde fut chargé, en tant que ministre de l’environnement, de contrer la montée des écologistes entre 1989 et 1992, et lorsque, porté par un fort courant associatif et politique, Jean-Louis Borloo put mettre en oeuvre le Grenelle de l’environnement. Les faits sont là. L’influence d’un ministre de l’environnement est directement fonction du poids électoral des écologistes. Pour donner du poids à Nicolas, les électeurs doivent voter Ecologistes aux élections législatives. M. Rachid Lounes Candidat des Ecologistes MEI sur la première circonscription de Seine Saint Denis
Bonjour M. Da Veiga "Une famille de croisés" c'est quoi ?! Merci pour votre réponse. « La gauche c’est le droit de vote des étrangers » et alors ? n'est-ce pas vrai ? vous semblez laisser entendre que cela serait choquant de le dire? La Droite c'est le Droit à l'avortement ; La Sécu ; Les Retraites : et donc ? c'est à bannir ? "dans sa modeste permanence" cela fait plaisir à lire ! car il ne semble pas être partisan de l'excès de gadgets et regarde les dépenses. est-ce cela que vous souhaitiez exprimer en usant du terme "modeste" ? ou était-ce juste pour être dans le dépréciatif selon vos convictions perso.? « C’est quand même mieux d’avoir un emploi que de se livrer au trafic de drogue [...]" Le Maire L. Russier avait exprimé exactement la même chose. Des familles en HLM de G. Péri engrangent + de 800 EUROS/semaine ! dingue non ? (les riches ne sont pas nécessairement que là où on le pense.Trop simpliste) Merci pour votre article, car il m'informe que M. de la Rochefoucauld a lu : -"Nos chers amis les Emirs" - "Dr. Saoud et Mr. Djihad, la diplomatie religieuse de l'Arabie saoudite" " La France périphérique" puis notre lumineux "Abdennour Bidar" ! L'Imam me laisse espérer que les Frères Musulmans qui se réclament du Nazisme et d'Hitler (faut le savoir) n'auront peut-être pas la main-mise avec facilité sur notre belle République. Najat Vallot Belkacem est plus lucide sur les dérives du financement non surveillés des écoles privées. L'Etat doit rester le garde-fou ! en déplaise aux pseudo défenseurs des libertés qui avancent masqués... Bonne route à vous ! y-a-t-il une Radio locale à Saint-Denis ? (il y a tellement d'écoles & d'Universités) pour avoir le plaisir de vous entendre, maintenant que l'on vous a lu.
Un Lorenzaccio parachuté chez les pauvres, ha ha ha ! Alors, on fait croisade, comme les grands ancêtres ? Adorable. Est-ce que les LR espèrent vraiment qu'il gagne ? J'en doute, parce qu'avec un profil aussi "Auteuil-Neuilly-Passy", se présenter dans le 9-3, c'est casse-gueule ! Au moins Hayette Hamidi est une femme bien de chez nous, elle ! Allez, bon courage Lorenzino !
Réponse au commentaire de "Besoin d'info": Pour répondre à vos interrogations, j'entends tout d'abord par "famille de croisés" que les ancêtres de M. de la Rochefoucauld ont porté la croix lors des croisades papales, et qu'il descend d'une certaine noblesse. En citant son collage d'affiches "la gauche c'est le droit de vote des étrangers" je souhaitais juste éclairer les lecteurs sur la position du candidat sur l'échiquier politique : le syndicat de droite dont il faisait partie était évidemment contre cette prise de position de la gauche. Le terme "modeste" ne me paraît pas dépréciatif, uniquement descriptif. Je m'excuse si vous le trouvez trop teinté, mais je pense effectivement que certains y verront une modestie justement qui l'honore, d'autres un manque "coupable" de moyens. Tout dépend de notre vision de la politique représentative et je n'ai pour ma part pas d'avis sur la question. Enfin je ne suis pas un expert des citations du maire Russier et je ne faisais que rapporter les propos du candidat, sans les modifier, encore une fois dans le but d'éclaircir les lecteurs sur les positions de leur potentiel futur député. J'espère vous avoir vous aussi éclaircis et je vous remercie des encouragements de quelqu'un aux lectures si pertinentes sur le plan politique (je suis moi-même adepte des analyses de Pierre Conesa); mais suis malheureusement dans le regret de vous annoncer que je n'ai pas connaissance de radio locale, et n'aurais donc pas l'occasion d'aborder ces questions plus en détail à l'antenne. Je vous souhaite par ailleurs une bonne journée.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.