Location / Accident
/ Témoignage sur le bailleur IMODEV

Nom ou initiales: 
Locataire du 24 rue Gaston Philippe

Je tiens à apporter un témoignage sur le bailleur IMODEV. Je suis locataire dans un studio, adresse 24 rue Gaston Philippe à Saint-Denis. Le loyer est cher : 580 euros, charges comprises, pour un studio de 17m².

IMODEV est une société immobilière spécialisée, entre autres, dans la rénovation d'immeubles et dans l'investissement locatif. J'insiste bien sur ces 2 volets d'IMODEV qui concernent ma situation personnelle. En d'autres termes, je dirais que IMODEV serait un habitué des rachats d'appartements à bas prix, bien souvent en état de délabrement. IMODEV serait habitué à retaper ces logements en façade, avec des matériaux bon marché, pour ensuite les mettre en location aux tarifs en vigueur à Saint-Denis.

Je paye ma location directement auprès d'IMODEV, qui assure la gestion locative du studio, sans en être le propriétaire. J'occupe ce studio depuis 4 ans et pourtant, je ne reçois pas de régularisation annuelle des charges. Je ne reçois jamais non plus de quittances de loyers. C'est toujours à moi de les réclamer. Si je ne les réclame pas, IMODEV ne me les envoie pas. A travers ces exemples simples, je ne suis sur que l'on puisse affirmer qu'IMODEV soit un bailleur exemplaire... !

Durant l'année 2012-2013, j'ai galéré pour trouver une location. Pendant 4 mois, j'ai même dormi sur mon lieu de travail, car j'étais en galère de logement. Quand j'ai trouvé ce studio à louer, IMODEV me réclamait un garant, ce que je n'avais pas. Comme IMODEV insistait sur l'obligation d'avoir un garant, alors pour compenser je me suis proposé de prendre à ma charge l'assurance garantie impayés de loyers. Cette assurance est obligatoire et normalement, c'est le propriétaire qui doit la payer.

Mais pour que ma demande de location aboutisse, je propose à IMODEV de payer cette assurance, afin que le propriétaire du studio accepte mon dossier. IMODEV me répond que le propriétaire est d'accord. Cette assurance que je prends à ma charge me rajoute donc 20 euros par mois de frais. On passe donc de 560 à 580 euros par mois.

Les années ont passé et il y a quelques mois, j'ai demandé à IMODEV si il était possible de revenir sur ce principe de payer cette assurance à la place du propriétaire. En précisant bien que cette "clause" n'est pas très légale. IMODEV me répond que le propriétaire n'est pas d'accord pour revenir dessus, cette "clause" faisait partie du "deal" à l'époque où j'ai signé le bail de location.

J'ai fini par me rendre compte que, dans mes quittances de loyer, IMODEV n'avait pas déclaré les 20 euros supplémentaires que je paye par mois. Rien n'a été mentionné comme "assurance garantie impayés de loyers". IMODEV s'était simplement contenté d'augmenter de 20 euros mon loyer, sans rien mentionner dans les quittances, ce qui signifie que pendant toutes ces années, c'est comme si j'avais donné quitus au propriétaire pour payer 20 euros de loyer supplémentaires.

Comme ces 20 euros d'assurance que je paye à la place du propriétaire, ne sont pas mentionnés dans les quittances de loyer, il m'apparait assez difficile de revenir en arrière. Toutefois, je m'étonne qu'IMODEV ne l'ait pas mentionné dans les quittances. Est-ce vraiment légal ? Je m'interroge.

Et le pire du pire, en 2016 l'année dernière, il y a eu des problèmes de fuites avec le ballon d'eau chaude. Si bien qu'IMODEV a mandaté des plombiers pour faire installer un nouveau ballon d'eau chaude, dans la salle de bain.

Le ballon d'eau chaude était installé horizontalement, juste au-dessus du lavabo. L'installation a tenu une semaine. Et, en pleine nuit, pendant que je dormais, l'installation du ballon d'eau chaude s'est écroulée. Un vrai carnage ! Cette chute a même complètement cassé le lavabo (regardez bien la photo !).
Le support de fixation est resté accroché au ballon, il a carrément éventré la porte ! J'aurais pu être blessé ! Cela a entrainé des fuites dans tout le studio, et même chez les voisins. C'est comme si mon studio avait subi un bombardement et une inondation !

Le lendemain, je n'ai évidemment pas pu me rendre à mon travail, donc j'ai perdu une journée de salaire. J'étais tellement sous le choc que j'ai oublié de demander à mon assurance une indémnisation de cette journée de travail perdue.
IMODEV a tout de suite pris en charge cet accident. Toutes les réparations ont été pris en charge, sans attendre. IMODEV a été tellement réactif qu'aucune déclaration n'a été faite auprès des assurances... peut-être pour ne pas qu'IMODEV puisse être mis en cause dans cet accident ?

Depuis cet accident, bizarrement, IMODEV n'arrive plus à reprendre contact avec les plombiers "bizarres" qui avaient fait l'installation. Les plombiers ont complètement disparu de la circulation.
S'agissait-il d'un travail non déclaré ?
Ce qui pourrait expliquer dans ce cas pourquoi aucune déclaration d'assurance n'a été faite. Des fois que la mise en cause de chaque partie puisse être faite... !

Dans mon immeuble, les appartements ne bénéficient toujours pas de mise à la terre (les fils de l'appartement qui vont normalement jusqu'à la cave, ce sont des fils vert et jaune).
En cas d'accident électrique, par exemple en cas de surtension, un accident électrique peut aboutir à faire griller des appareils ménagers tel que le réfrigérateur. La mise à la terre permet d'éviter que la surtension grille les appareils ménagers. La mise à la terre est obligatoire. IMODEV n'a, semble t-il, pas été très regardant sur cet aspect des choses.

En effet, dans mon immeuble, les fils électriques sont embobinés. Les fils sont tous regroupés à l'entrée du studio, ce qui n'est pas très esthétique, vous en conviendrez. IMODEV assure la gestion de plusieurs studios dans mon immeuble. IMODEV n'aurait pas fait effectuer la mise à la terre de ces studios, bien que ce soit obligatoire pour tout bailleur.
Dans mon studio, le montant du loyer est censé correspondre à un loyer meublé, avec une cuisinière, un réfrigérateur, de la vaisselle et un lit classique. Mais je n'ai pas de prise de téléphone, vachement pratique ! Comme la cuisinière est située à 5 centimètres du lit, je ne l'utilise jamais, de peur de salir le lit. Il n'y a pas assez d'espace pour faire la cuisine.
Ce type de studio convient bien pour un étudiant qui sera de passage quelques années. Mais pour une personne de mon âge, c'est moins évident.

La fenêtre est censée être du double-vitrage, mais là aussi je m'interroge. Il n'y a aucune insonorisation, aucune protection phonique. C'est bien simple, j'entends tout : les personnes qui parlent à l'extérieur, les voitures, les sonneries des téléphones portables dans la rue (je suis au 1er étage !). C'est comme si il n'y avait qu'un simple vitrage. Normalement, un vrai double-vitrage protège du bruit, même au 1er étage. Je m'interroge sur la qualité des fenêtres double-vitrage qu'IMODEV fait installer dans ses studios.

IMODEV semble habitué à travailler en partenariat avec la Ville de Saint-Denis. Voir les 2 articles suivants sur le Journal de Saint-Denis. Quand je lis qu'IMODEV "contribue à lutter contre l'insalubrité", ce genre de choses... comment dire... j'ai très envie de nuancer ces propos !

http://www.lejsd.com/content/une-copro-insalubre-de-moins
http://www.lejsd.com/content/4-rue-d%C3%A9sir%C3%A9-lelay-du-taudis-%C3%...
http://imodev.fr/savoir-faire/

Location / Accident

Réactions

Il faut contacter l'association de defense des Habitants et consommateurs 'CONFEDERATION NATIONALE du LOGEMENT' (CNL) E-mail cnl.stdenis93@gmail.com Tel 06 61 23 91 95.
Ils Pourront t'aider

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.