Cultures

Ligne 13
/ SME, rappeur de Four-K en concert

Le jeune artiste dionysien a déjà clipé plusieurs de ses titres dans son quartier du centre-ville et comptabilise quelque 110 000 vues sur YouTube. Le 11 novembre, SME se produira à Saint-Denis.
(c) Yann Mambert
(c) Yann Mambert

Casquette vissée sur la tête, l’allure soignée et le pas assuré, SME est l’archétype du MC façonné par une musique rap en pleine mutation. A 28 ans, cet artiste dionysien est en passe de devenir le porte-étendard de son quartier, « Four-K », dans lequel il a déjà clipé plusieurs titres dont « Yaya Touré », tube qui avoisine les 110 000 vues sur YouTube. La plateforme accueille d’autres de ses productions dont « Heisenberg » qui comptabilise trente mille clics de plus. Un refrain en référence à un footballeur ou à un héros de série, le tout soutenu par une production moderne et des paroles tranchantes, voilà les ingrédients d’une recette qui fonctionne. Modeste, SME avoue être surpris de l’engouement de ses morceaux dans un monde où, virtuellement, il est difficile de tirer son épingle du jeu tant les sous-genres ont proliféré, les rimes se sont affûtées et les beats se sont perfectionnés. « Je ne suis pas dans le discours de dire que le rap c’était mieux avant, je ne suis pas contre le changement. Il faut de l’évolution, affirme SME. Mais j’avoue que je ne m’imaginais pas que le rap devienne aussi dansant ». Si aujourd’hui il sait de quoi il parle, c’est parce que son expérience de la musique ne se limite pas à valider une instrumentale, noircir des pages entières et dire ses rimes au micro. Avant de « poser », Totof, comme on l’appelle dans son quartier, évoluait derrière des platines, un clavier midi (Musique Assistée par Ordinateur) ou une MPC, machine à la base de grandes créations instrumentales.

C’est collégien qu’il découvre ce que les Etats-Unis offraient de mieux en la matière avec des producteurs tels que Dr Dre et Timbaland qui ont marqué des générations d’adolescents. Bien sûr, le rap français l’a rattrapé et même s’il avoue n’en écouter que peu, il lui reconnaît une certaine qualité. « Ce qui élève le rap français c’est qu’il se particularise, affirme-t-il. J’aime ce qui est différent : SCH par exemple, je respecte aussi le travail de JUL qui a tout fait seul, de la production à l’écriture. KPoint aussi, c’est un rapeur qui s’autoproduit et qui en plus est musicien ». A l’instar de la musique électronique, la production rap s’est développée de façon exponentielle avec l’avènement des logiciels de compositions musicales. En quelques clics et avec un petit budget, les beatmakers sont capables de produire des sons de qualité et de peaufiner leur style sans devoir se déplacer en studio. Cette évolution a amené ce qu’on appelle les bed producers à transcender les genres et à se professionnaliser. Et pas seulement sur le plan musical.

« Je crois que le fait d’être passionné comme je le suis a joué contre moi. J’ai longtemps fait des concessions sur certaines choses comme la communication, la promotion et l’image par exemple. Je voulais garder ça pour moi, mais plus maintenant, confie-t-il. Après tout, l’art c’est la seule chose qui reste après nous ». Conscient de ce que le rap a pu constituer comme terrain de jeu, son investissement dans la musique a pris une nouvelle tournure depuis deux mois. Aujourd’hui il ne s’en cache plus, il aimerait percer dans ce rap game hexagonal. Et pourquoi pas s’exporter à l’international ? De la Belgique en passant par le Québec, l’Afrique et même le Brésil, le rap français n’a jamais été aussi bien relayé. SME a longtemps œuvré dans l’ombre mais aujourd’hui, il tend à assumer son art. Elle est désormais loin cette époque où il se tenait derrière les platines lors des mythiques soirées Clash des Titans, cette fois-ci c’est à lui d’occuper le devant de la scène. Il viendra déployer son flow mitraillette et ses punchlines crues lors de la soirée Street Sound organisée le 11 novembre à la Ligne 13. Et comme il le dit lui-même « c’est le public qui choisira ».

Maxime Longuet

SNAP : tof_nino / Instragram : SME_SM3 / Facebook : SME SME /Youtube : SME SME Officiel.

 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.