À la une En ville

Initiative positive
/ Saint-Denis, destination touristique

L’association Accueil Banlieues restaure l’image de la périphérie en proposant un accueil dans des chambres d’hôte et des balades urbaines. Reportage sur un tourisme alternatif.
Accueil Banlieues organise des balades pour valoriser la diversité culturelle du département.
Accueil Banlieues organise des balades pour valoriser la diversité culturelle du département.

Le rendez-vous est fixé à la cafétéria du 6b. Carte géographique dépliée sur une table, le bénévole d’Accueil Banlieues, Mathieu Glaymann, plante le décor : « C’est un territoire en pleine mutation économique, marqué ces dernières années par de profondes transformations urbaines et le développement rapide de son réseau de transport. » Et de mettre l’accent sur « la diversité culturelle du département qui est une véritable richesse, notamment pour les plus jeunes qui ont la chance de côtoyer des enfants issus de cultures différentes ». Une diversité culturelle que les participants de la balade auront l’occasion de voir de leurs propres yeux dans quelques minutes.

Comme Mathieu Glaymann, les membres d’Accueil Banlieues revêtent régulièrement la casquette de guide touristique pour transmettre leur amour du territoire aux visiteurs de passage. Créée en 2011, l’association dispose d’un réseau de chambres d’hôte chez l’habitant en Seine-Saint-Denis. Tarif : 15 euros la nuit, petit déjeuner inclus. « Mais il ne s’agit pas d’accueillir les personnes à la recherche d’un hébergement à moindre coût pour faire du tourisme à Paris, précise la présidente de l’association, Marie-Pierre Agnès. L’objectif est avant tout de valoriser les quartiers populaires de banlieue et de vivre des moments de partage. Beaucoup ont peur de la banlieue sans y avoir jamais mis les pieds. On propose donc aux personnes hébergées des activités dans le département pour leur montrer une autre image du territoire et faire tomber les a priori. »

« Le lien entre hier et aujourd’hui »

Or, quoi de mieux pour éradiquer les préjugés que de montrer aux touristes l’envers du décor ? « Nous ne prétendons pas rivaliser avec les guides officiels en termes de contenu historique et culturel, revendique Marie-Pierre Agnès. Je fais toujours le lien entre hier et aujourd’hui. Quand je parle de Saint-Denis, j’explique que c’est une ville enracinée dans l’histoire puisqu’elle existait déjà au Moyen Âge, mais je parle aussi de l’association Franciade, du 6b, de la coopérative Pointcarré, du marché, de la rue de la République… » Une rue de la République qui faisait partie des temps forts de la balade de Mathieu Glaymann, jamais à cours d’anecdotes cocasses : « C’est la rue commerçante la plus fréquentée d’Île-de-France en dehors de Paris. François Bayrou a eu la bonne idée de venir ici lors de la campagne présidentielle de 2007. Forcément, il y avait du monde derrière lui ! » Un petit laïus sur le marché, et notre guide évoque la Foire des savoir-faire, le pique-nique de rentrée et les concerts en plein air du Festival de Saint-Denis qui se déroulent chaque année sur le parvis de la basilique. Avant d’ouvrir une parenthèse historique : les fouilles archéologiques de la Fabrique de la ville et, plus surprenant, une allusion aux rapines des vikings qui dérobèrent les trésors de la basilique au IXe siècle.

Une visite éclair au magasin L’arbre à jouets pour découvrir, entre autres, les photos du responsable Valentino Beretta qui « montrent un autre visage de Molenbeek-sur-Seine », ironise Mathieu Glaymann, et la joyeuse troupe se dirige vers dans la boutique de Franciade, avant de conclure la balade dans la flambant neuve coopérative Pointcarré : sa boutique, son café, son atelier de fabrication numérique et son espace de co-working répartis sur trois étages. « J’ai apprécié cette balade centrée sur l’artisanat, se réjouit à l’issue de la visite Mélodie, une Guadeloupéenne de passage à Saint-Denis. Il y a beaucoup d’échange de savoir-faire à Saint-Denis, à l’instar de l’Unité d’archéologie qui travaille avec les associations. Cela donne l’image d’une ville créative et riche sur le plan culturel, une ville où tout le monde peut trouver sa place. Cela donne envie d’y participer, d’y mettre sa petite touche de couleur ! »

Julien Moschetti

Accueil banlieues : 10, rue Henri-Poincaré, à Épinay-sur-Seine ; Tél. : 06 31 02 28 94 ; accueilbanlieues@dartybox.com Pour en savoir plus : www.tourisme93.com


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.