À la une En ville

Embellissement du centre-ville
/ Retrouver des couleurs

Des artistes ont été sollicités pour peindre mur, muret et transformateur, rues du Corbillon, des Chaumettes et boulevard Jules-Guesde. Leurs projets sont soumis à l’appréciation des riverains.
Consultation des riverains, rue des Chaumettes, dimanche 26 novembre.
Consultation des riverains, rue des Chaumettes, dimanche 26 novembre.

Dimanche 26 novembre, bravant le froid et avec le soutien de membres des collectifs voisins, Andromède, Florine et Marie, de Jardin des Chaumettes, organisaient un « pot convivial ». En offrant une pâtisserie et une boisson chaude, elles invitaient les passant à donner leur avis. Vingt et un d’entre eux ont voté. En effet, au printemps prochain, le mur pignon du centre de loisirs rue du Corbillon, le muret en béton du parking rue des Chaumettes et le transformateur électrique au niveau du 40-42 boulevard Jules-Guesde vont être recouverts d’œuvres de street artists, produit d’un long processus.

Sept projets pour trois sites

Porté par plusieurs collectifs d’habitants du secteur, un appel à projets concernant les trois sites a été lancé le 15 septembre. Près d’une vingtaine d’artistes ont candidaté et, le 31 octobre dernier, Andromède pour le Jardin des Chaumettes, Charlotte pour Bonjour voisin Cop’billon et Sabine pour Jardin Haguette accompagnées de représentantes de la Ville, ont effectué un premier choix. Les maires adjointes Jaklin Pavilla, en charge du centre-ville, et Sonia Pignot de la culture, absentes ce jour-là, avaient laissé leurs appréciations.

Ont été retenus trois projets pour le mur pignon rue du Corbillon (La Briche, Evasezir et Mr Pee), deux pour la rue des Chaumettes (La Briche et Mr Pee), deux pour le transformateur boulevard Jules-Guedes (Guaté Mao et La Briche). Les élèves des écoles Corbillon et Jules-Guesde seront consultés avant les vacances de Noël. D’autres groupements d’habitants (Jardin Haguette, La rue notre jardin…) devraient, dans les semaines qui viennent, soumettre les sept projets aux riverains.

L’assaut du 48, rue de la République ainsi que des violences survenues auparavant rue du Corbillon à la rentrée scolaire 2015 avaient suscité des réflexions sur des aménagements à envisager. Les marquages au sol en cours de réalisation en sont une des concrétisations.


Réactions

Sinon, pour nettoyer le centre-ville (et le reste de la ville), avez-vous pensé à nettoyer les rues, débarrasser les tas d'ordures qui jonchent les trottoirs, ... enfin plein de trucs normaux dans une ville normale !
Il faut expliquer à ces élus, qu'avant de s'habiller de beaux vêtement et de se parfumer, il faut prendre une douche. Les rues sales de St-Denis c'est pareil, avant de les habiller de jolies couleurs, il faut les nettoyer..c'est juste du bon sens pas besoin d'avoir Bac+10 pour comprendre ça.
Et les rats ils donneront aussi leur avis? Vu qu’ils sont aussi résidents !!!

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur