Cultures

Concert
/ Nouvel An berbère avec Ali Amran

Les célébrations du Nouvel An berbère seront cette année résolument rock et politiques ! Pour célébrer Yennayer, l’équipe de la Ligne 13 a invité le chanteur Ali Amran à se produire à la salle de la Légion d’honneur le samedi 13 janvier à 19h. À l’instar d’un Idir ou d’un Lounes Matoub dont il est l’un des successeurs, Amran est considéré comme l’un des grands noms de la chanson kabyle. A contrario de ses prédécesseurs, ses compositions sont très fortement marquées par le son pop-rock anglo-saxon : parmi ses références on compte les Beatles, U2, Talking Heads ou encore les Pink Floyd. Cette influence se ressent notamment dans son dernier album paru en 2016 baptisé Tabalizt (La Valise) avec le titre phare Ssfina, ballade folk moderne chantée en duo avec le légendaire Idir.

Les arrangements pop et la structure des morceaux d’Ali Amran rompent avec les productions traditionnelles dont ils conservent certaines de leurs spécificités comme l’usage quasi-exclusif de la langue kabyle. Ce son qui lui est propre se révèle efficace auprès du public algérien qui le suit depuis une quinzaine d’années déjà. Actuellement, le chanteur berbère possède au compteur quatre albums (un cinquième est en préparation) qui lui ont conféré un rôle clé dans le renouveau de la chanson kabyle.

Ali Amran puise son inspiration dans sa culture, la culture amazigh, dont il est l’un des porte-étendards et fervents défenseurs. Dès son plus jeune âge naît en lui cette « conscience identitaire ». À l’école, il doit brider sa culture, ne parler qu’en arabe, ce qu’il vit comme une injustice. Son combat perpétuel pour la défense de la culture berbère le poursuit jusqu’à ses études où, une fois à l’université, il tente de consacrer sa thèse à sa langue maternelle. Mais il abandonne ce projet pour un autre… La musique ! Dans les années 1990, il décide de quitter Tizi-Ouzou et de rôder en Europe, il passe par la France avant d’atterrir en Finlande où il s’établit pendant quelques années.  « Être berbère c’est un combat », affirme le troubadour pour qui seuls les artistes kabyles peuvent promouvoir le patrimoine linguistique. C’est tout son héritage qu’il défendra lors du Nouvel An berbère 2968, avec l’un de ses derniers concerts de sa tournée « Tabalizt Tour ».

MLo

Concert samedi 13 janvier de 19h à 23h. Salle de la Légion d’honneur (5, rue de la Légion-d’honneur). Tarif : 10 €. 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.