À la une En ville

Stationnement
/ Les règles changent

Depuis le 2 janvier, la nouvelle année voit les secteurs réglementés et payants s’étendre. Explications pour le centre-ville, la Plaine et Pleyel.
Les règles de stationnement changent dans le centre-ville
Les règles de stationnement changent dans le centre-ville

Les règles de stationnement changent. D’une manière générale, les secteurs réglementés et payants s’étendent. Les tarifs augmentent. Le fonctionnement en deux zones couleurs devient la norme. La verte est gratuite pour les habitants du secteur munis du macaron « résident ». Pour les visiteurs, il faudra passer à la caisse. Quant à la zone orange, elle est payante de 9 h à 19 h pour tout le monde (gratuite en dehors de ces horaires, le dimanche, les jours fériés et en août). Attention, le stationnement est limité à 2 heures ! Selon les secteurs, des règles spécifiques sont appliquées. Quant à la police municipale, elle disposera de moyens supplémentaires pour sanctionner les contrevenants. Elle aura une troisième voiture « Lapi » qui permet de scanner automatiquement les plaques d’immatriculation des véhicules.

Secteur centre-ville

L’extension de la zone verte concerne 300 places, à Delaunay-Belleville, Porte de Paris et l’avenue Jean-Moulin qui va jusqu’au lycée Paul-Éluard. Les voies orange concernent notamment la boucle autour du cœur de ville piéton, du boulevard Marcel-Sembat à la rue de Strasbourg en passant par le boulevard Carnot. C’est aussi le cas de la longue rue Gabriel-Péri. Du lundi au samedi, de 9 h à 19 h, le stationnement y est limité à 2 heures. 15 minutes coûtent 0,50 €, 30 minutes 1 €. L’heure coûte 2 € (contre 1,20 € en 2016). En zone verte, les mêmes règles et tarifs s’appliquent aux visiteurs et aussi aux commerçants.

Secteur Plaine

C’est le grand changement. Le stationnement payant fait son apparition dans ce quartier. L’avenue du Président-Wilson, principal axe de circulation, passe en zone orange. Certaines rues deviennent orange ou vertes. Une deuxième phase d’extension est prévue en septembre 2017. La zone réglementée s’applique du lundi au vendredi de 9 h à 19 h. Une heure coûte 1,50 € (le détail des tarifs sur le site de la ville). En zone orange, le stationnement est limité à 2 heures. En zone verte, les visiteurs peuvent stationner jusqu’à 10 heures (11 €) et les commerçants ont le droit à un macaron dédié leur permettant de bénéficier de tarifs préférentiels.

Secteur Pleyel

Les mêmes conditions qu’à la Plaine sont appliquées (lire ci-dessus) et les prix ont augmenté. Les zones réglementées ne changent pas.

Pour obtenir le macaron, il faut se rendre à l’accueil du parking Basilique (4, place du Caquet), avec des pièces justificatives. Pour les artisans-réparateurs et les professionnels de santé, des macarons payants sont proposés afin de bénéficier de tarifs préférentiels. 

Aziz Oguz

Infos au 01 48 20 27 72 et http://ville-saint-denis.fr/actualite/1er-janvier-2017-le-stationnement-réglementé-évolue ou www.plainecommune.fr
 

Réactions

Bonjour. Comme pour la mairie de Paris, c'est une rente. C'est à dire que la municipalité va récupérer des fonds sans ce que cela soit productif, la valeur des fonds ne servira qu'aux budget de fonctionnement. On est encore dans l'oisiveté. C'est de la plus pure administration. On détruit de la valeur ajouté. Je m'explique. Une amende de 17€ ça prends 5 minutes pour la faire. Mais les 17 € pour un travailleur au smic, c'est 2h de boulot. Et je ne parle pas de 135€ mise abusivement par nos chers policiers municipaux (destinés au départ à l'insécurité). Ils se cachent dans leur LAPI banalisés. A racler les fonds de poches des habitants à cause de votre mauvaise gestion durant les 30 dernières années, il faut que cela cesse. Vous continuez à dégoûter les habitants de vivre à Saint Denis.
Pour une fois que je valide l'une des actions de la municipalité ! Tant mieux si les frais de recouvrement des amendes financent intégralement le fonctionnement de ces nouvelles règles. Le stationnement des résidents demeure préférentiel pour ceux qui n'ont pas de parking. L'avantage est donc de voir s'en aller les voitures ventouses et épaves qui jonchent la Ville, de supprimer les véhicules qui encombrent les rues de notre Ville pour ensuite prendre le métro ou le RER, d'augmenter la rotation des véhicules et donc les chances de trouver une place. Si l'on part du principe que les moyens pour veiller au respect de cette nouvelle réglementation, on peut espérer aussi la fin du stationnement en double file omniprésent dans la Ville (via l'augmentation des rotations des places de stationnement et les contrôles renforcés dans les rues), et donc enfin espérer une amélioration de la circulation des bus, absolument chaotique du fait du stationnement anarchique des véhicules. Dit autrement enfin prendre le problème à l'envers et au lieu de dire "je n'ai pas le choix de prendre ma voiture parce que les transports en commun sont défaillants" dire "je prends des transports en commun faibles car il n'y a plus des centaines de véhicules mal garés sur le trajet du bus"... Espérons que la surveillance soit au rendez-vous. L'exemple d'Aubervilliers et du stationnement sauvage (en zone payante !) devant le millénaire et son panneau "1680 places disponibles" (et gratuites !) me vient en tête. Tant que les automobilistes privilégieront leur petit confort personnel "Jan ai,pour une minute" sur l'intérêt collectif, et tant que les contrôles ne suivront pas, rien ne changera... Enfin, l'article du parisien sur le sujet mentionne la création de 1600 et 1000 places de parking supplémentaires "aux abords de la gare RER" et "autour du RER b" d'ici juin et septembre. De quoi s'agit il ? Ou seront situés ces nouvelles étendues de bitume ?
les bénévoles de Medecins du monde devront-t-ils payer pour effectuer leur mission de service public indispensable . j'espère sincèrement qu'ils bénéficieront du tarif résident. Tous les bénévoles (accueil notamment) ne bénéficient pas d'un caducée. merci de me répondre
J'ai du appeler Plaine Commune pour avoir des informations début décembre. Après 10 min d'attente pour le standard et 16 ensuite pour avoir le service en vain, j'ai raccroché. Il y avait juste un panneau à la borne de la rue de la légion d'honneur qui indiquait qu'à partir de 2017, ce serait 135€ d'amende avec un nouveau dispositif. Très bien, mais déjà serait-il possible de fermer ces bornes! Voilà 3 semaines que celle-ci est ouverte, et celle vers le parking de République je ne l'ai jamais vu fermée. Donc c'est très bien de mettre des amendes, de faire payer les gens 45€ pour qu'ils soient autorisés à se garer à l'intérieur de la zone piétonne, mais faudrait il déjà que vous fermiez ces bornes! car même si je paye je me retrouve avec des dizaines de voitures non autorisées qui se garent Place Robert de Cotte. La présence policière se fait uniquement place Jean Jaurès, devant la mairie ou rue Gabriel Péri, mais pas là où on peut se garer, c'est uniquement pour se montrer et faire de la présence, pas pour essayer d'améliorer les problèmes de stationnement sauvage. Tout ce dispositif, personne n'a communiqué dessus avant la fin de l'année : nous avons reçu une plaquette de Plaine Commune la dernière semaine de l'année pour un dispositif mis en place le lundi 02/01/2017. La lettre de la mairie datée du 22/12, je l'ai reçu le samedi 31/12!!!! J'ai fait 1h de queue le vendredi 30/12 pour rien au final car le parking Basilique était débordé, ils n'avaient même pas encore reçu la fiche de stationnement pour la zone piétonne!!! à 2 jours du nouveau système!!! La plaquette de Plaine commune indiquait 8h>20h pour amener ses papiers et faire son macaron, alors que le parking annonce 10h>17h. Sur la plaquette on indiquait des papiers qui n'étaient pas ceux demandés au parking. Trop de monde, incompréhension, les gens devaient revenir avec des photocopies tellement le parking était débordé!!! J'y suis retournée le lundi, obligée de prendre une matinée de congés car bien sûr personne pour faire le macaron le samedi, 1h30 d'attente et les papiers et photocopies qu'ils m'avaient demandé ne servaient en fait à rien. Et ils n'acceptaient pas tous les modes de règlement! J'aurais presque pu faire la queue une 3ème fois! Organisation, logique et réflexion catastrophique! Je ne vous parle pas du nouveau sens de circulation sur la Place Robert de Cotte... Je pense que la personne n'a pas son code de la route...
L'enthousiasme de Fabien me surprend. N'a-t-il pas remarqué que c'est l'incompétence des services de la voirie qui a créée cette situation. Vous approuvez qu'une fois de plus la ville délègue au privé (indigo) la gestion des macarons ? Vous approuvez l'état du parking Basilique ? Suppression de la télésurveillance ? Initialement nous avons payé une société d'audit pour apprendre qu'il fallait beaucoup de lumière et des couleurs vives dans le parking. Nous en sommes au gris anthracite, peu de lumière et un parfum gratuit d'urines diverses. Le parking basilique est fermé à 22h pour les entrées et d'autorité les habitants du centre ville sont relégués au parking du second sous sol. Il n'y a pas d'ascenseurs à la disposition des abonnés, il faut donc monter deux étages avec les courses, les poussettes. Cette zone est dite sécurisée mais elle ne l'est pas. De source sûre au moins une femme s'est fait volé son sac à mains avec .. les clefs de sa voiture. J'allais oublier l'entrée et la sortie principale se fait sous les arcades.. et les escaliers ne sont pas nettoyés régulièrement... toujours l'odeur. Vous trouvez logique que certains résidents aient un droit de stationnement gratuit alors que d'autres tout aussi résidents mais en centre ville doivent payer indigo ? Trouvez vous logique que les résidents du centre ville, avec macaron "coeur de ville" disposent d'un droit chargement et de déchargement de leur véhicule se font tout de même verbaliser par les voitures "lapi". Les résidents n'abusent pas de ce droit, mais dans certaines situations il est indispensable : charger et décharger des meubles, charger la voiture lorsque l'on a des enfants surtout en bas âge. Des résidents se voient verbaliser d'un PV de 135 € alors qu'ils sont dans leur droit. Est-ce que les résidents du centre ville vont devoir faire appel aux seules entreprises de St Denis ? Vous l'avez bien lu sur le dépliant, les entreprises et le personnel de santé doivent aller se faire enregistrer chez Indigo, avec les papiers de la voiture (comme si les artisans n'avaient qu'un véhicules), les véhicules des artisans devront aller se garer au parking, non surveillé, pendant leur intervention. C'est bien la preuve que nos élus n'ont aucune connaissance de ce qu'est le travail en entreprise. Je suis syndic de l'immeuble où j'habite et il me faut négocier avec des entreprises qui ne veulent pas ou plus intervenir en centre ville. Est-ce normal ? Je ne suis pas du tout d'accord avec vous au sujet du coût de ces mesures, cela ne doit pas coûter plus cher à la collectivité. Si depuis le début ils avaient anticipés les conséquences de leurs décisions nous n'en serions pas là. Pour l'anecdote, c'est la seule police municipale qui m'a gratifiée d'un PV parce que je n'avais pas changé mon papillon d'assurance automobile .. Le devoir des élus (dans un mouchoir de poche) c'est de respecter les citoyens.
Bonjour à tous. Ne vivant pas dans le centre ville piéton, je ne voyais pas la vie si compliquée dans le centre ville. J'ai entendu un certain D. P.... Dire qu'il faisait bon vivre à Saint Denis.?? Le problème de cette personne c'est qu'il a jamais apporté des preuves de ce qu'il avançait. Trêve de sarcasme, nos élus sont forts avec les faibles et faibles avec les forts. Le citoyen lambda qui souhaite vivre normalement et seul sera toujours faible face à nos élus, parce qu'il est seul. Par contre, les marchands de sommeil, les trafiquants de drogues, des gangs... La plus personnes. Nos élus font les carpettes et nous sortent les sempiternelles excuses. @FLORA, il y a longtemps que nos chers élus ne respectent pas les habitants. Par ce que c'est même personnes qui demandent aux habitants de polluer moins en prenant des transports bondés mais qui ont autorisé des camps de roms pendant 20 ans qui brûlaient tout et n'importe quoi dans ces camps. La logique de nos élus est juste de rester au pouvoir. Il n'a jamais été question de changer les choses.
Je comprends en partie les motivations de cette nouvelle réglementation du stationnement mais je déplore les modes d'application : délai d'information trop court, dépliant trop technique,"cafouillage" pour la délivrance des macarons...mais surtout absence totale de réflexion quant au sort des personnes handicapées car ne sont prises en compte que celles possédant un macaron officiel, mais les autres ? les personnes âgées ? celles qui ont du mal à se déplacer et qui ne peuvent ni utiliser une bicyclette, ni grimper dans un autobus -puisque c'est le nouveau crédo municipal pour tous les dionysiens !-Alors pour ceux qui essaient de maintenir leur autonomie en se déplaçant grâce à leur véhicule , la condamnation vient de tomber: interdiction de centre ville ! Étonnez- vous que le centre ville se vide...
Moi aussi je suis très content d'avoir du me rendre deux fois au parking Basilique à cause de l'erreur sur les horaires dans le dépliant de plaine Commune. Comme je les connais j'avais apporté un tas de papiers car je me doutais bien qu'ils s'étaient trompés aussi sur les papiers à fournir, ce qui était bien le cas, et je n'ai donc pas du revenir une troisième fois. Mes chaleureuses félicitations à tout ce personnel si compétent et ces élus si tant à l'écoute des administrés! Quand à vous JSD pour une fois rien dans le journal sur ce changement pour nous permettre de réagir à temps, merci aussi à vous! Bonne année à tous !
Bonjour, je m'excuse de vous répondre avec du retard. @Fabien Comme les nouvelles règles de stationnement sont complexes, je n'ai pas mentionné ces nouvelles places parking. Mais nous y reviendrons plus tard, sans doute en lien avec la deuxième phase de stationnement réglementé à la Plaine. @Tiv Je vous conseille de contacter directement la Ville ou Plaine Commune. @David Comme vous, on a été prévenu tard de cette information. On est un journal hebdomadaire dont la parution a repris le 3 janvier 2017 (après la coupure des fêtes). On n'a pas fait de la rétention d'information.
ET les personnes qui ne peuvent se déplacer qu'en voiture ,le stationnement pour eux sera t il gratuit s'ils justifient d'une carte grand invalide prioritaire pour les stationnements réservés aux handicapés?
j'ai oublié de préciser que lutter contre la pollution en demandant aux gens de ne pas prendre leurs voitures et pour cela faire le stationnement payant me fait réagir. Nous avons eu pendant deux un camp de roms devant nos fenêtres,près de la gare et d'une école. les roms brûlaient n'importe quoi, des personnes fragilisées comme mon époux sous oxygène s'est retrouvé aux urgences par deux fois pour intoxication aux fumée. Avons nous verbaliser le Préfet et la municipalité pour mises en danger de la vie d'autrui, non nos plaintes ont été classées sans suite et maintenant on nous parle de préserver la planète en commençant par réduire les voitures.. cette action n'a pour but que d'empocher du fric et rien d'autre.
Les voitures et motos stationnées sur les trottoirs de l'avenue du Président Wilson à la Plaine vont-elles être verbalisées ou l'anarchie va-t-elle continuer à régner sur les trottoirs de notre ville au détriment des piétons, des poussettes et des fauteuils d'handicapés ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.