Sports

Football américain
/ Les Monarques à l’assaut des play-offs

Un an après leur descente en championnat régional, les Monarques de Saint-Denis ont relevé la tête pour décrocher leur qualification pour les phases finales et ne sont plus qu’à trois matches de la montée. Première étape ce dimanche sur le terrain du Red Star de Noisy-le-Sec.
Les Dionysiens vont goûter pour la deuxième fois, depuis la création du club en 2008, à la tension des play-offs.
Les Dionysiens vont goûter pour la deuxième fois, depuis la création du club en 2008, à la tension des play-offs.

Ce sera leur deuxième fois. Depuis la création du club en 2008, les Monarques s’apprêtent à goûter de nouveau à la tension des play-offs, ces matches à élimination directe où la moindre erreur peut compromettre les efforts de toute une saison. Le dimanche 7 mai, les casques à fleur de lys ont confirmé leur qualification pour ces quarts de finale, mais leur match nul concédé chez les Spiders de Val d’Europe (8-8) les a aussi privés de l’avantage de recevoir leurs futurs adversaires. La faute, selon l’entraîneur-joueur Thomas Génin, à « plusieurs décisions arbitrales douteuses qui ont gâché la fête alors que notre attaque était bien réglée »

Passée la déception de ne plus fouler la pelouse de Delaune jusqu’à la fin de saison, demeure la satisfaction de l’objectif accompli : « ne pas aller en play-offs, ça voulait dire qu’on ne valait plus rien », confirme le coach. Un bémol tout de même, le manque d’assiduité d’une partie de l’effectif sur l’ensemble de la saison régulière. Malgré 49 licenciés, l’équipe ne tourne en moyenne qu’à 16 joueurs par entraînement depuis la reprise. Un vrai handicap quand vient l’heure de peaufiner les automatismes tactiques avant les matches du week-end. « C’est dommage car cela nous empêche d’être complètement sereins et de gagner certains matches à notre portée. On envoie parfois un message négatif aux adversaires : on est prenables… » 

Un noyau de fidèles

Malgré cet absentéisme récurrent aux entraînements, en particulier lorsque l’hiver se durcit, le groupe a pu s’appuyer cette saison sur le dévouement de ses anciens. À l’instar du receveur (« Tight end » pour les puristes) Matthieu Sanniez et du «DLine/Oline » Sofiane Dilmi, qui n’ont pas hésité à « mettre la main à la pâte » en instaurant des entraînements spécifiques à certains postes, pour insister sur les points forts de l’équipe. « Les joueurs n’ont pas conscience du potentiel du groupe, nous avons vraiment de quoi aller loin », insiste Thomas Génin. Un potentiel que les Monarques devront pleinement exprimer dimanche prochain face au Red Star de Noisy-le-Sec, sous peine de voir l’aventure prendre fin plus tôt que prévu.

Corentin Rocher

Monarques de demain 

Parmi les satisfactions constatées au cours de la saison régulière, les belles performances des jeunes Monarques de l’équipe des moins de 19 ans. Trois d’entre eux, Amar Benhamou, Lazar Pavlovic et Vejlko Perisic ont été sélectionnés en équipe d’Île-de-France U16 (en étant surclassés) et dans les prochains jours, Lazar disputera même la finale élite contre la sélection des Hauts-de-France. « C’est plaisant de voir des casques à fleur de lys jouer en finale U16 élite, cela prouve que nous avons un bon potentiel pour l’avenir. Il y avait quand même plus de cent joueurs régionaux et nos trois gars ont réussi à se faire une place ! » De bon augure pour le futur du Foot US dionysien ! 

CR

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.