À la une En ville

Semaine bleue
/ Les femmes dans tous leurs états

Dans le cadre de l’initiative nationale consacrée tous les ans aux personnes âgées, la Maison des seniors a choisi de s’attacher plus spécifiquement aux dames, leurs corps, leurs pensions de retraite ou leurs souvenirs de guerre…
Parmi les thématiques choisies pour l'édition 2018 de la Semaine bleue, il y a celui de la ménopause / © Véronique Le Coustumer
Parmi les thématiques choisies pour l'édition 2018 de la Semaine bleue, il y a celui de la ménopause / © Véronique Le Coustumer

Depuis plusieurs années la Maison des seniors s’associe à l’initiative nationale Semaine bleue, mais en s’affranchissant du thème national. Pour l’édition 2018, à Saint-Denis on se placera, du 3 au 15 octobre, « Dans la vie des femmes », quand ailleurs on planchera sur  « Pour une société plus respectueuse de la planète : ensemble agissons ». Mardi 9 octobre à 14h30 à la Maison des seniors, Élise Thiébaut animera une « Rencontre sans tabou » autour de la ménopause. Journaliste et auteure, elle a publié en janvier 2015 Ceci est mon sang (1).

Alors qu’elle avait du mal à se projeter ménopausée, elle constata : « Avec l’arrêt de mes règles […] je me suis sentie délivrée ».

Dans son ouvrage où elle dresse un tableau des menstruations à travers l’histoire et les cultures. Un sujet qui ne fait pas couler beaucoup d’encre et dans lequel elle souligne « comme du silence qui suit du Mozart, celui qui entoure la ménopause est encore marqué par le tabou qui l’a précédé [qui entoure les règles] ».

Mercredi 10 octobre à 9h30 à l’hôtel de ville, salle du conseil municipal, Christiane Marty, de la fondation Copernic et de la commission « genre » d’ATTAC (2), donnera une « Conférence débat » intitulée « Retraite des femmes, un enjeu décisif ». Au moment où le gouvernement s’engage vers un système de retraite à points en affichant la volonté de réduire les inégalités entre les deux sexes, cette réflexion s’impose. En France, les chiffres sont éloquents : les femmes perçoivent des pensions inférieures de 39% à celle des hommes.

Jeudi 11 octobre, des animateurs de la Maison des seniors vont accompagner des seniors dionysiens au site pierrefittois des Archives nationales pour le vernissage de l’exposition Rappelle-toi Barbara, visible gratuitement jusqu’au 5 décembre. Maureen Ragoucy, artiste photographe et vidéaste, a collecté quarante et un témoignages de femmes de différentes nationalités ayant connu la Seconde Guerre mondiale. En accompagnement de l’exposition, elle animera un atelier de l’expo, à la Maison de quartier Floréal.

Au total, l’équipe de la Maison a concocté seize rendez-vous à retrouver dans un programme qui circule en ville depuis quelques jours (lire page 6).

 

Contact : Maison des seniors (6, rue des Boucheries) au 01 49 33 68 34.

(1) Ceci est mon sang sous-titré Petite histoire des règles de celles qui les ont et de ceux qui les font, édition La Découverte, 16€
(2) ATTAC : Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne

 

 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur