Sports

Cyclisme
/ Le Vélodrome gagne du prestige

Saint-Denis vient d’accueillir la 1re manche de la Coupe de France Fenioux. Réunissant les meilleurs cyclistes sur piste, venus glaner des points pour les mondiaux, l’événement a permis le temps d’un week-end de mettre en lumière le vélodrome municipal.
(©) Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis
(©) Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis

Le soleil brûle les minces travées en surplomb de la piste d’où surgissent des «Allez Miguel!» scandés en cadence. Ce samedi après-midi, l’ambiance bon enfant oscille entre euphorie, douce torpeur et commentaires avisés. Sur la piste convexe au revêtement orangé, Miguel Do Rego, «le plus fran- çais des Portugais » dixit le speaker, sème le peloton avant le kilomètre 5, soit au tiers de cette épreuve élite de scratch, une course individuelle d’endurance. Sur le terre-plein central, les jeunes « pisteuses » enfilent leurs combis et vérifient les derniers réglages de leurs montures avant la finale du sprint U19 prévue dans la foulée. Hommes ou femmes, le vélodrome municipal de Saint-Denis accueille la crème du vélo de piste dans le cadre de la Coupe de France 2018. En bord de la piste, plusieurs journalistes de presse spécialisée, français, italiens ou même algériens – présence de Yacine Chalel, champion d’Afrique de l’épreuve, oblige – ont fait le déplacement. Tout comme 150 cyclistes de 8 nations différentes, courant dans 5 catégories. «C’est du grand spectacle ce que vous voyez là! », pose Charles Nanteuil, l’octogénaire président du Club vélocipédique dionysien (CVD) et mémoire vivante du cyclisme. «C’est la première fois que nous organisons une épreuve de la Coupe de France ici. La FFC (Fédération Française de Cyclisme) nous a contactés car ce vélodrome est le seul du genre dans le Nord parisien!», poursuit le dirigeant, alors que sur la piste Do Rego est rattrapé par l’Italien Scartezzini et l’Irlandais Felix English. «Ce nom, ça ne s’invente pas», s’amuse-t-il.

A la recherche d'un couverture

Pendant 30 ans, le vélodrome a accueilli le Grand Prix international de vitesse, qui avait succédé au Grand Prix de Paris. Avec cette étape de Coupe de France, l’enceinte dionysienne ajoute un nouveau prestige à son palmarès. Et derrière un cachet extérieur quelque peu désuet, elle n’en reste pas moins plébiscitée par les spécialistes : «Cette piste est très appréciée des coureurs car son incurvation particulière permet une vitesse optimale. C’est une piste rapide, il y a souvent des bons chronos ici ! », détaille Charles Nanteuil. Rénovée tous les cinq ans avec un revêtement en résine de silice garantissant une certaine adhérence en cas de pluie, la boucle ovale pâtit justement d’un défaut majeur: l’absence d’un toit la protégeant des intempéries. Le dernier Grand Prix de vitesse, organisé ici il y a deux ans, avait été écourté en raison du mauvais temps. Dans les autres villes qui accueillent des compétitions nationales, comme Roubaix, Bordeaux ou Hyères cette année, les pistes sont couvertes. «À Hyères [dans le Sud à côté de Toulon], il doit pleuvoir une fois par an», s’amuse le président pendant que l’Irlandais English reçoit sa médaille d’or sous les applaudissements d’un public plus connaisseur que rancunier. «C’est un projet qui en appellerait d’autres. Cela permettrait aux scolaires de l’utiliser toute l’année par exemple.» Un projet qui serait à l’étude du côté de la Ville. La Ville qui, par ailleurs, veut proposer l’équipement comme site d’entraînement pour les Jeux olympiques et paralympiques 2024 dans le cadre d’un appel à projets lancé en septembre prochain par le Comité d’organisation des JOP. En attendant, c’est au vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines, inauguré en 2014, que se dérouleront les épreuves des JOP 2024… «Et pourtant ici on a le métro pas loin!»

Corentin Rocher

La tête dans le guidon

Après « quelques années difficiles » selon Charles Nanteuil et un nombre d’adhérents en baisse – la section junior avait même disparu – le Club vélocipédique dionysien reprend fière allure. Outre l’organisation d’événements phares comme ces deux jours de Coupe de France sur piste ou la traditionnelle Course dans la cité en mai, le club mise sur un nouveau vivier de cyclistes en herbe. Avec l’ouverture de deux nouvelles sections, minimes et cadets, à partir de septembre, les maillots du CVD feront bientôt leur retour dans les pelotons franciliens. Lors de la dernière course omnium de Saint-Denis, les jeunes «pistards » du club se sont classés 3es parmi huit clubs d’Île-deFrance engagés. De bon augure.

CR

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur