Sports

Rugby
/ Le Sdus veut remonter en Fédérale 2

Après des problèmes financiers et une rétrogradation administrative, le Sdus rugby retrouvait malgré lui la Fédérale 3, dimanche 9 septembre. Avec un groupe presque inchangé, les débuts sont prometteurs face à Massif Central (10-49) et laissent espérer un retour dans la division supérieure.
Les Dionysiens du Sdus rugby à l'entraînement au stade Auguste-Delaune. Photo (©) Adrien Verrechia pour Le Journal de Saint-Denis
Les Dionysiens du Sdus rugby à l'entraînement au stade Auguste-Delaune. Photo (©) Adrien Verrechia pour Le Journal de Saint-Denis

À 19h30, tous les Dionysiens étaient sur le terrain vendredi pour l’ultime entraînement avant la reprise du championnat. Une ponctualité et une application qui trahissaient l’important rendez-vous de dimanche face à Massif Central, club fondé par les Auvergnats de Paris. Cette entame victorieuse (10-49) de Fédérale 3 à l’extérieur constituait une première étape dans la volonté des rugbymen de retrouver de suite la Fédérale 2.

« C’était un match compliqué au début, analyse l’entraîneur Jonathan Marquet. On manquait de repères car on n’a pas fait de match amical. Une fois qu’on a réussi à mettre un peu la main sur le ballon, à accélérer le jeu, là on a réussi à dominer l’adversaire. Chaque fois qu’on a été menaçant, on a marqué. On a fait un match sérieux sur 50-60 minutes. Mais c’est positif, pour un premier match on savait qu’il y allait avoir du déchet. On ramène 5 points grâce au point de bonus.» Même s’il y a « encore beaucoup de travail pour se préparer à accueillir les grosses équipes » selon le coach, l’ambition est assumée tant sur le terrain qu’en dehors. « On a repris l’entraînement pratiquement mi-août, avec des arrivées au fur et à mesure. L’objectif, c’est vraiment la remontée directe et de rester le moins de temps possible en Fédérale 3 puisqu’on a conservé 90 % de l’effectif total. On a perdu quelques bons éléments, mais très peu. On a réussi à mobiliser tout le monde, malgré les déboires financiers et administratifs. Avec les joueurs, on avait envie de rester ensemble. On a tous fait des sacrifices. Certains sont restés par amour du club, d’autres pour l’ambiance aussi.»

« On a remboursé toute la dette »

Et le discours est loin d’être prétentieux. En se penchant sur le parcours de la saison passée en Fédérale 2, l’équipe dionysienne a échoué de peu à se qualifier pour les phases finales. « Pour moi, que ces joueurs-là jouent en Fédérale 3, c’est du gâchis. Et il y a aussi ce goût amer qu’on a tous un peu », admet Jonathan Marquet. Cette fois, les Dionysiens devraient pouvoir se concentrer sur le terrain. Relégué en raison d’un déficit d’environ 160000euros, le Sdus rugby repart sur des bases saines. Aziz Bakhis, le manager, se veut rassurant: « Il y avait un projet pour monter en Fédérale 1. Tout le monde y a cru fortement donc on s’est un peu enflammé. On a voulu investir avant d’avoir l’argent. Sauf que tout le monde n’a pas tenu ses engagements. L’argent prévu n’est pas arrivé et ça a creusé la dette. On a remboursé toute la dette en fin de saison dernière, on est revenu à zéro! On avait fait appel de cette décision, mais on a été quand même rétrogradé par rapport au passé et à ces deux saisons où on était endetté. Malgré tout, cela nous permet de reprendre sereinement. En théorie, il n’y aura pas de souci si tout le monde tient ses engagements.»

En dépit de ce coup d’arrêt, le projet d’accéder à terme à la Fédérale 1 n’est pas remis en cause. « Cela prendra peut-être juste un peu plus de temps », affirme Aziz Bakhis. Il faudra déjà en premier conquérir cette remontée dans une poule relevée où les Dionysiens auront la concurrence de Bobigny, de Courbevoie ou encore de BoulogneBillancourt. Les fans dionysiens devront sans doute patienter avant de voir leur équipe à la maison. Normalement, le Sdus devait jouer son premier match à Auguste-Delaune ce dimanche 16 septembre face à Viry-Châtillon. Mais le club d’Essonne devrait déclarer forfait parce qu’il n’a pas assez de joueurs. Sauf surprise, la Fédération doit confirmer la décision dans la semaine. Le Sdus jouerait donc son premier match à domicile le 7 octobre (15h) contre Rueil. D’ici là, Saint-Denis se déplacera à Boulogne-Billancourt samedi 22 septembre. 

Adrien Verrecchia

Fédérale 3 : comment ça marche ?

La Fédérale 3 est constituée de 14 poules de 12 équipes. Le Sdus est dans la poule 2. Tandis que les deux derniers de chaque groupe descendent, les quatre premiers se qualifient directement pour les 32es de finales des play-off (match aller-retour), rejoints par les huit meilleurs 5e . Après ce 1er tour, les meilleurs s’affrontent en 16es de finales. Les vainqueurs de cette nouvelle double confrontation accèdent à la Fédérale 2. La compétition ne s’arrête pas là: les play-off se poursuivent pour désigner le champion de Fédérale 3. 

AV

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur