Sports

Volley-ball
/ Le Sdus relance la machine

La section volley-ball du Sdus prend un nouvel élan et devrait ouvrir un nouveau créneau à Pleyel en janvier 2017.
La section volley-ball du Sdus prend un nouvel élan et devrait ouvrir un nouveau créneau à Pleyel en janvier 2017.

Elles ont longtemps évolué sous les couleurs de l'Avant-Garde de Saint-Denis et ont décidé de rejoindre la section volley-ball Sdus et son « 4 » féminin. Une arrivée censée donner un coup de boost au club. Romual Guehl, le directeur administratif et financier du Sdus, analyse la situation : « Le volley-ball au Sdus était en perte de vitesse. Il fallait trouver un nouveau souffle et cela passe par une restructuration de l'encadrement. Ami Doumbia, la nouvelle présidente est là pour ça. Aujourd'hui il y a un vrai potentiel de développement avec par exemple de nouveaux créneaux à Pleyel, mais pour que le projet soit viable il faut étoffer l'équipe ». Longtemps pratiqué en loisir, le volley-ball au Sdus reprend la route de la compétition. Avec l'arrivée de six nouvelles joueuses formée à l'AGSD, le Sdus est aujourd'hui engagé dans deux championnats FSGT, comité 75 pour le « 4 »féminin et comité 93 pour le mixte. « Il y a deux ans, quand l'ancien président est parti, je l'ai tout de suite remplacé, raconte Ami qui officiait déjà depuis dix ans dans le club en tant que joueuse et trésorière. Nous avons embauché un entraîneur et l'on compte à présent 26 adhérents contre une dizaine l'an passé. Et ce n'est pas fini ». En janvier, le club devrait ouvrir une troisième section, un « 6 » féminin composé de volleyeuses de Stains et formée là encore à l'Avant-Garde. « Nous recrutons tout au long de la saison, des joueurs confirmés ou non, rassure Ami Doumbia. L'objectif est de récupérer nos quatre équipes que nous avions autrefois ». Les entraînements sont dispensés le mardi et le jeudi de 20 h à 22h au gymnase de la Courtille. Le lundi devrait être réservé aux entraînements donnés au nouveau gymnase de Pleyel.  

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur