À la une En ville

Saisie de drogue
/ Le CTM mis sous tutelle administrative (actualisé)

Après l’intervention des douanes au Centre technique municipal, 23 agents ont été suspendus à titre conservatoire.
Les locaux du CTM, vendredi 18 novembre.
Les locaux du CTM, vendredi 18 novembre.

L’affaire du Centre technique municipal (CTM) prend un nouveau tour. Après l’arrestation, puis l’incarcération  de l’employé municipal au centre du trafic qui a réceptionné la demi tonne de drogue saisie et qui était en possession de 96 000 euros en liquide, la mairie a décidé de suspendre 23 agents municipaux. La totalité du service des fêtes où il travaillait est concernée par cette mesure prise « à titre conservatoire », précise-t-on en mairie où l’on veut que l’enquête administrative soit rondement menée.

Fabienne Souals, adjointe au maire en charge du dossier, espère que cette suspension permettra « aux langues de se délier, sans être soumis à la pression du groupe ». Ces agents suspendus restent pour le moment chez eux mais continuent d’être payés. 

500 kg de résine de cannabis ont été saisis dans un camion en provenance d’Espagne au moment où il pénétrait dans le Centre technique municipal (CTM) de Saint-Denis, dans la soirée du jeudi 17 novembre.

Les enquêteurs des douanes ont mené cette opération qui s’est traduite par l’arrestation de quatre personnes, dont deux employés du CTM, dont un a été mis hors de cause et remis en liberté). C’est peu après 22h que le service des douanes a contacté la mairie pour demander l’ouverture du Centre technique. Et c’est à 22h30 que les perquisitions, qui ont duré toute la nuit, ont pu commencer.

Première découverte, la porte du local où se trouve la vidéo est ouverte —  ce qui n’est pas normal. Deuxième anomalie constatée, aucun écran ne fonctionne, et l’alimentation électrique a été volontairement coupée.

Ce stratagème n’a pas empêché les enquêteurs de visionner les images stockées, une fois le courant rétabli. Elles ont permis d’identifier Cyril F., employé communal déjà arrêté pour détention de cocaïne, mais libéré pour vice de procédure, entrant dans les locaux avec un véhicule de service et repartant à bord d’une camionnette qu’il gare dans la cour du CTM.

Une demi-heure plus tard, le camion contenant la drogue, dans un double fond, entre dans la cour du CTM, où les douaniers interviennent. Un peu plus tard, les enquêteurs découvrent la présence de Nourredine A., également salarié du CTM, caché dans la loge du gardien. La douane a également saisi une dizaine de véhicules deux-roues.

« La réussite de cette opération policière résulte du travail d’enquête mené par les Douanes, avec l’appui actif de la Ville de Saint-Denis », a réagi la municipalité dans un communiqué, lundi 21 novembre.  

« Dès vendredi, une procédure de révocation a été lancée à l’encontre des deux hommes interpellés. Ce lundi, nous commanditons une enquête administrative pour faire toute la lumière sur les faits et sur les complicités dont les agents incriminés auraient pu bénéficier. »

En attendant, le CTM est mis « sous tutelle administrative » précise la municipalité, qui ajoute que « les actes délictueux commis par un petit nombre d’individus ne doivent aucunement jeter l’opprobre sur les 3 600 agents municipaux de la Ville de Saint-Denis qui œuvrent chaque jour, honnêtement, à la qualité du service public communal ».

Le travail qui attend la municipalité avec ses services est lourd : des soupçons de trafic entouraient le CTM depuis plusieurs années, ce qui avait d’ailleurs conduit la Ville à installer des caméras. De son côté, Mathieu Hanotin, lui aussi dans un communiqué, craint que cette affaire ternisse de nouveau « l’image de la ville et de ses habitants ». Le député PS « demande au maire de nous éclairer sur les procédures disciplinaires engagées contre l’agent interpellé ce jour ».

Quant au Parti Socialiste de Gauche, il juge que « ce très grave dysfonctionnement nécessite que soit menée une enquête administrative interne en vue de vérifier qu'aucune autre situation de cette nature ne soit possible dans aucun autre équipement de la ville ».


Réactions

Bonjour. Je débute le festival parce que ça va y aller. Premièrement, il n'y a pas de quoi se féliciter de cette situation. - Si les trafiquants se sont permis 500 Kg, c'est qu'ils ont déjà passé d'autres quantités moindres. - Avec de tels quantités, s'il y a pas de complicités, il y a forcément corruption d'autres agents municipaux. - 10 deux-roues d'origine douteuses.... C'est pas 100 grammes de cannabis cachés dans un vestiaire. Ça se voit. Donc d'autres agents municipaux sont complices. - La responsabilité de F. SOULAS est clairement engagé. Elle aurait du purger le CTM depuis des années. Des têtes doivent tomber. C'est pas possible qu'on ai saisi autant de drogue dans un établissement de la mairie. Bizarrement, les caméras de surveillance sont tout d'un coup utiles... Pour rappel à nos élus plein de bon sentiments. 500 kg c'est 3 à 4 millions d'euros à la revente...
Et pendant ce temps, S.Peu attaque l'état en justice car il y a trop de trafic de drogue dans les cités de St-Denis..Mdr Alors que des bâtiments de la municipalité servent de lieu de stockage pour la drogue qui sera revendu dans ces mêmes cités.
... Plus ça va, plus cette municipalité me fait penser au Djamel Comedy Club ou à la sitcom H du même Djamel : "dis-moi pas que c'est pas vrai".
Donc, ce Cyril, agent municipal interpellé pour trafic de cocaïne il y a plusieurs mois, n'a eu aucune sanction de la part de sa hiérarchie ? ! Je croyais qu'il fallait un casier judiciaire vierge pour être fonctionnaire ? Et puis, personne ne s'est interrogé sur la présence dans un local municipal de 10 scooters de grosse cylindrée ?! Il y a donc eu nécessairement des complicités à des niveaux plus élevés dans l'organigramme municipal...On espère que les responsables vont payer...
Je travaille dans une commune : c'est tout simplement hallucinant d'imaginer que des agents municipaux aient pu mettre en place un tel système...quel sens du service public ! J'habite Saint-Denis depuis 4 ans et je le regrette chaque jour davantage : cette ville est décidément invivable, pour moi elle représente un échec total en terme de gestion municipale.
et bien une confirmation de plus pour prouver que cette ville est gérée sens dessus dessous. et oui je comprends que Monsieur Paillard démisionne,il est complètement dépassé et cela encore une fois ne pouvait se passer qu'à Saint Denis car dans cette ville tout est possible sauf la normalité, ils ne savent plus ce que c'est. Il ne peut pas se passer un trafic comme cela aussi longtemps sans complicité sérieuse. a quand le prochain feuilleton?
 qui profite le crime ? J entend déjà Didier Paillard dire que c est la faute d'Hollande car il a un problème d effectif de policier sur la ville.
Il sera donc plus simple dorénavant de se fournir, merci à la mairie pour ce nouveau service
Le CTM, mais, aussi les antennes jeunesse..lieux de deal, et de stockage récurrents.. je demande purement simplement la DEMISSION de l'ensemble du conseil municipal..C'est une ville qui n'est pas géré de toute façon..alors, il faut aller au bout de la démarche en provoquant de nouvelles élections. La ville devrait être sous tutelle de l'Etat depuis plusieurs années déjà..la situation ne fait que se dégrader de jour en jour..C'est non assistance de ville en péril..
un seul sentiment: le dégoût, un seul espoir: qu'ils partent...loin et qu'on les oublie définitivement !
Précisions du "Parisien". Ce Cyril F. interpellé avec un kilo de coke en 2015 et relâché pour vice de procédure (!) n'a été suspendu par la ville qu'entre décembre 2015 et février 2016, puis réintégré ! Car selon nos édiles, "sur la base du code du travail, nous n'avions pas de raison de nous en séparer". Veulerie, laxisme, lâcheté ou pire encore, complicités à de plus hauts niveaux hiérarchiques ? L'enquête le dira. Mais encore une fois, l'impuissance et l'incompétence de Paillard et son équipe est de nouveau démontrée et l'image de la ville de nouveau entachée !
Voilà ce qui arrive à une ville lorsqu'un ancien maire à l’ego surdimensionné veille à n'être remplacé que par des seconds couteaux dépourvus de toute envergure (c'est le cas de l'actuel maire et de son successeur désigné). À cela s'ajoute le fait que la droite semble avoir définitivement renoncé à s'investir dans cette ville et que le PS est en bien trop mauvais état pour réussir à entraîner l'adhésion des électeurs. Le pire est donc à craindre...
@cephalophore - Si j'ai bien compris le Maire et son adjoint, il n'y a rien dans le Code du travail ou dans le Code Pénal pour porter plainte contre un dealer en possession d'un kilo de coke ... par contre le Code Administratif permet d'attaquer l'Etat pour mauvaise sécurisation du parc HLM ... Je pense que l'on se fout de nous ...
C'est le sketch des Inconnus ! "Drogue. Superbe prise ce matin par les policiers du 7ème arrondissement, qui ont découvert 400 kilos d'héroïne dans le coffre de la voiture du Préfet. Ce dernier n'a pas manqué de les féliciter". https://youtu.be/q8G13J89N6I
C'est inadmissible mais pas si surprenant, cela démontre tout un système dysfonctionnant sur la gestion de cette ville. Je vous invite à laisser vos commentaires sur le site facebook de la ville également.
Si ce n'était pas si lamentable , ce serait à se tordre de rire : la déclaration de la municipalité qui " se félicite de la réussite de cette opération " !!!!!! Elle peut aussi se "féliciter" de sa politique de recrutement de ses agents , de l'attention vigilante qu'elle porte au fonctionnement de ses services, des leçons qu'elle tire des antécédents malheureux et , de manière plus générale, de l'image particulièrement positive qu'elle donne de Saint-Denis !!!!!
Magie .. où est donc passé l'article présentant les mesures pour la revalorisation du marché, avec les barnums dont le coût est à 500 000 € .. Je me pose la question sur l’indépendance des journalistes du JSD par rapport à la ville ? J'espère revoir cet article, car j'ai bien de choses à dire sur le sujet.
@DP "aussi les antennes jeunesse..lieux de deal, et de stockage récurrents" ??? Faut-il comprendre que de la drogue serait stockée dans l'espace jeunesse Pleyel ? Ce serait incroyable.
@Flora Il est dans la rubrique "En ville".
Il y a pas que au ctm les magouilles aux services des sports c'est pas mal aussi tous le monde sais se qui se passe , mais chuteeee cette personne est couverte par les élus Mdrr quand vous avez entendu ça de la part des syndicats c'est juste MAGIQUE !!!
Bonjour. J'attends toujours les commentaires des soutiens de la municipalité. Leurs silences est quand même assourdissant. Il faut des décisions fortes. La responsabilité de la municipalité est clairement engagée. On parle d'un employé municipal, payé par le contribuable, on parle du CTM qui ne fonctionne pas vu l'état de la ville. Et ensuite on vient dire qu'on a besoin du levier fiscal pour accomplir le projet municipal. Plus c'est gros, plus ça passe. Pas un mot de S. PEU si prompt à critiquer l'état... La majorité municipale devrait être dur avec l'encadrement du CTM qui a omis, volontairement ou pas, de voir ce qui se passe.
cet évènement n'étonne personne malheureusement.... mais ne mettons pas tous les agents dans le même panier, pas de stigmatisation! beaucoup souffrent de cette situation, aimeraient exercer leurs missions sereinement, ne pas être toujours utilisés pour embellir la "belle" image de M. Le Maire, et que l'on respecte le droit de neutralité inhérent aux agents de la fonction publique... beaucoup souhaiteraient travailler normalement. Courage à eux. On donne à présent une bien triste image du fonctionnement de la municipalité et ils vont subir les conséquences .... courage à eux, à tous qui ceux ont su garder toute intégrité, ce qui n'est pas facile dans cette mairie.....
il doit y avoir un probable recrutement d'agents municipaux par copinage avec la maxime "qui se ressemble s'assemble" mis en application. si oui il faudra enquêter alors sur une certaine hiérarchie municipale ayant acquiescer le recrutement de des délinquants
En dehors même du trafic, c'est quand même incroyable que des agents puissent ainsi se privatiser le centr technique. Cela en dit long sur le suivi ds équipements par la hiérarchie et les élus de secteur...
Bonjour. Merci de préciser qu'est ce qu'une tutelle administrative..?? C'est le préfet qui pilote?? Que les responsables municipaux ne sont plus au commande et qu'ils ont d'autres missions? C'est à dire en dehors de la responsabilité de la Municipalité.??
Si M. Peu continue à être dans le dépôt de plainte contre l'Etat.... Beaucoup beaucoup beaucoup de saisis vont être faites, et c'est tant mieux!!!! Mais le risque alors, c'est que la municipalité dans son ensemble soit mise sous tutelle! Car cette saisie de drogue va faire boule de neige... beaucoup de réseaux vont être enfin découverts .... UN GRAND MERCI M. PEU! Vous voyez, on a enfin assez de policiers! Cette situation est Ubuesque!!!! A qui profite le crime? On va encore dire à l'Etat j'imagine.... "Merdre!" comme dirait père Ubu!.... On donne vraiment une triste image de notre ville, et les premiers responsables sont certains élus.... Je comprends de mieux en mieux, comme beaucoup d'autres, pourquoi notre Maire actuel démissionne.
Pour information et éviter les exégèses plus ou moins bien intentionnées ou talentueuses sur un sujet aussi grave, mieux vaut être précis. Le texte intégral de mon intervention au conseil municipal est donc disponible ici : http://philippecaro.over-blog.com/derive-mafieuse-au-ctm-de-saint-denis-nous-avons-un-devoir-de-verite-de-lucidite-et-de-transparence Les paroles s'envolent, les écrits restent.
Enfin un consensus ! Dealers comme municipalité entonneront le même refrain : "c'est pas maaa fauuuute !... Moi LOLitaaaaa...."
Cette affaire est évidemment d'une extrême gravité.Mais sachons garder la tête froide. -Dans son communiqué le Maire écrit: "La réussite de cette opération policière résulte du travail d’enquête mené par les Douanes, avec l’appui actif de la Ville de Saint-Denis." Je n'en doute pas mais je demande plus de précision sur "l'appui actif de la Ville...". - Le communiqué de M.Hanotin pose une bonne question: "Cette affaire pose également la question du recrutement et du contrôle des agents publics. Il appartient à la municipalité de dire si le casier judiciaire des candidats est systématiquement vérifié et si des mesures conservatoires sont prises, comme cela s’impose, contre les agents mis en cause dans des affaires graves". La Municipalité vérifie t-elle systématiquement le casier judiciaire de ses employés? Dans le cas présent, Cyril F. n'aurait jamais du être réintégré au seul motif de "vice de procédure" dans son affaire de trafic de cocaïne de 2015. La Municipalité a le devoir moral de vérifier le casier judiciaire de tous ses agents et de n'embaucher ou garder que ceux qui ne représentent aucun danger.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.