Sports

Football
/ Le Cosmos retrouve son univers

De retour au stade annexe du Stade de France, l’autre club historique de football de la ville, nourrit de nouveau de belles ambitions.
Pour cette saison 2017-2018, le Cosmos rejoue à l'annexe du Stade de France
Pour cette saison 2017-2018, le Cosmos rejoue à l'annexe du Stade de France

« Il n’y en a que pour le Sdus dans Le Journal de Saint-Denis ! Le Cosmos, c’est uniquement quand il vous reste de la place ! » Le président Mourad Hamoudi exagère un peu mais il n’a pas tort. On parle davantage du rival dionysien que de son club. La faute aux résultats sportifs des équipes premières : Saint-Denis union sports (Sdus) joue en Régional 2 tandis que le Cosmos est en Départemental 1 (D1, ex-Excellence). Surtout que la saison dernière, les joueurs d’Hamoudi ont évité d’un rien la relégation. Les Noir et Jaune se sont sauvés in-extremis en gagnant leur dernière rencontre alors que leurs concurrents directs pour le maintien ont fait match nul. Presque un miracle. 

« On est reparti de zéro », dit le président en parlant de ce nouvel exercice qui reprend ce dimanche 17 septembre contre le Stade de l’est. Les entraineurs Michel Demaïo et Mamadou Soumaré restent à la tête de l’équipe sénior. Mais le staff a remis de l’ordre dans son groupe. « On ne fera pas les mêmes erreurs. Il y avait trop de laisser-aller, de retards, des joueurs qui manquaient les entrainements… », énumère Michel Demaïo. « Il n’y aura pas de passe-droit », renchérit Mourad Hamoudi. Tout en gardant des anciens, des nouveaux éléments ont été recrutés. « On a un bon noyau cette saison », assure le technicien.

29 octobre, jour de derby

Autre bonne nouvelle, le Cosmos retrouve son terrain à l’annexe du Stade de France. Pendant un an, les Dionysiens ont dû jouer au parc des sports Auguste-Delaune dans le nord de la ville. « On n’était pas chez nous. A l’annexe, on revient à la source. Tous les ingrédients sont là pour qu’on fasse quelque chose », souligne Mourad Hamoudi qui espère que la pelouse résistera aux rigueurs de l’hiver.

Ce lundi 11 septembre, ils sont une vingtaine de joueurs à s’entrainer sous la pluie. Pour l’entraineur comme le président, les premiers mois sont primordiaux. « Le plus important, c’est le début de saison. Il suffit d’enchainer deux-trois matchs positifs pour que le groupe adhère », considère le technicien. Surtout que cette année en raison de la réforme (lire ici), quatre équipes sur les douze du groupe monteront dans la catégorie régionale. « Ça va être dur mais c’est jouable et excitant. J’ai toujours joué pour être dans les premiers rôles », confie Michel Demaïo. Il voit plusieurs concurrents sérieux, comme les Lilas, le Red Star de Montreuil ou La Courneuve. Et comme l’année dernière, la réserve du Sdus est aussi en D1. On aura droit à un derby 100% dionysien. Première manche prévue le 29 octobre au stade annexe. Un rendez-vous à ne pas louper !

Aziz Oguz
 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.