Sports

Football
/ Le Cosmos retrouve son univers

De retour au stade annexe du Stade de France, l’autre club historique de football de la ville, nourrit de nouveau de belles ambitions.
Pour cette saison 2017-2018, le Cosmos rejoue à l'annexe du Stade de France
Pour cette saison 2017-2018, le Cosmos rejoue à l'annexe du Stade de France

« Il n’y en a que pour le Sdus dans Le Journal de Saint-Denis ! Le Cosmos, c’est uniquement quand il vous reste de la place ! » Le président Mourad Hamoudi exagère un peu mais il n’a pas tort. On parle davantage du rival dionysien que de son club. La faute aux résultats sportifs des équipes premières : Saint-Denis union sports (Sdus) joue en Régional 2 tandis que le Cosmos est en Départemental 1 (D1, ex-Excellence). Surtout que la saison dernière, les joueurs d’Hamoudi ont évité d’un rien la relégation. Les Noir et Jaune se sont sauvés in-extremis en gagnant leur dernière rencontre alors que leurs concurrents directs pour le maintien ont fait match nul. Presque un miracle. 

« On est reparti de zéro », dit le président en parlant de ce nouvel exercice qui reprend ce dimanche 17 septembre contre le Stade de l’est. Les entraineurs Michel Demaïo et Mamadou Soumaré restent à la tête de l’équipe sénior. Mais le staff a remis de l’ordre dans son groupe. « On ne fera pas les mêmes erreurs. Il y avait trop de laisser-aller, de retards, des joueurs qui manquaient les entrainements… », énumère Michel Demaïo. « Il n’y aura pas de passe-droit », renchérit Mourad Hamoudi. Tout en gardant des anciens, des nouveaux éléments ont été recrutés. « On a un bon noyau cette saison », assure le technicien.

29 octobre, jour de derby

Autre bonne nouvelle, le Cosmos retrouve son terrain à l’annexe du Stade de France. Pendant un an, les Dionysiens ont dû jouer au parc des sports Auguste-Delaune dans le nord de la ville. « On n’était pas chez nous. A l’annexe, on revient à la source. Tous les ingrédients sont là pour qu’on fasse quelque chose », souligne Mourad Hamoudi qui espère que la pelouse résistera aux rigueurs de l’hiver.

Ce lundi 11 septembre, ils sont une vingtaine de joueurs à s’entrainer sous la pluie. Pour l’entraineur comme le président, les premiers mois sont primordiaux. « Le plus important, c’est le début de saison. Il suffit d’enchainer deux-trois matchs positifs pour que le groupe adhère », considère le technicien. Surtout que cette année en raison de la réforme (lire ici), quatre équipes sur les douze du groupe monteront dans la catégorie régionale. « Ça va être dur mais c’est jouable et excitant. J’ai toujours joué pour être dans les premiers rôles », confie Michel Demaïo. Il voit plusieurs concurrents sérieux, comme les Lilas, le Red Star de Montreuil ou La Courneuve. Et comme l’année dernière, la réserve du Sdus est aussi en D1. On aura droit à un derby 100% dionysien. Première manche prévue le 29 octobre au stade annexe. Un rendez-vous à ne pas louper !

Aziz Oguz
 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur