À la une Cultures

Street-art
/ L'art pour sublimer les gares


En Gare de Saint-Denis, vous le remarquerez sans doute, le tunnel qui donne accès à la rue Charles-Michel a subi un coup de peinture impressionnant. Les deux côtés du tunnel, de 40 m de long tout de même, ont été réinvestis par des artistes mandatés par la SNCF et Quai 36. Pour ce projet le collectif a fait appel à Grems, Taroe et Opera du crew Anyway Studio et à Tarek Benaoum.

Comme beaucoup de Franciliens, ces artistes ont côtoyé cette gare et ce tunnel mal famé. Et grâce à eux, fini le carrelage rétro qui parait depuis des années ces murs ternes. Place maintenant aux tableaux géométriques abstraits et lumineux d’Anyway studio ainsi qu'aux calligraphies somptueuses et métissées de Tarek Benaoum, inspirées du poème du chilien Pablo Neruda, Tu joues tous les jours avec la lumière de l’univers, et du roman Sur la route de l’écrivain beat Jack Kerouac.

Quai 36 n’en est pas à son coup d’essai. Le collectif avait déjà fait réaliser de grandes fresques à la Gare du Nord en mai 2015. « Nous, ce que nous proposons, c’est de réenchanter l’espace public », explique Suzanne Fremy, chef de projet de Quai 36. « Nous apportons l’art aux usagers dans une volonté de démocratiser la culture. Nous voulons créer du bonheur en fait, renchérit Hannah Ramuz, l’autre chef de projet du collectif. Certains nous disent que nous leur avons donné envie de reprendre le train ».

Ces initiatives signent aussi la réconciliation entre la SNCF et l’art graphique, dans un contexte où les relations entre les entreprises des réseaux ferroviaires et les graffeurs ne sont pas souvent au beau fixe.

« Il y avait un problème d’appropriation de la gare qui générait des incivilités. Il y avait aussi dans ce tunnel un sentiment d’insécurité. Cette création permettait de dire aux habitants qu’il se passe quelque chose dans cette gare. Nous voulions redonner du sens à ces murs, raconte Clémence Beck, responsable projet de service de la Ligne H, à l’initiative de cette collaboration. Nous leur avons donner une seule consigne : inspirez-vous de Saint-Denis »


Réactions

bravo à tous ces artistes, et spéciale dédicace à Grems un artiste aux multiples casquettes que j'apprécie tout particulièrement!!!! magnifique travail, qui embellit l'espace.... en attendant de VRAIS travaux de la part de la SNCF! (mais ilfaudra rappeler tous ces artistes de nouveau lors des réaménagements!)
Oui ... je m'interroge quand même sur une société où le Rap et Mozart sont sur un même pied d'égalité, idem les grafitis et Van Gogh et Cézanne, Grand corps malade est Hugo ou Neruda ...
si le RAP n'est pas un art à part entière pour vous, alors, il vous faut changer d'époque!

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur