Cultures

Studio Rouchon et AMP Visual TV
/ La banlieue c’est fashion

L’institution de la photographie de mode et le réputé prestataire visuel d’événements sont voisins aux EMGP à la Plaine. En novembre, les deux structures ont accueilli un défilé Balenciaga pendant la Fashion Week. Comme quoi l’entreprise de séduction des grands de la mode parisiens est en marche…
Sébastien Rouchon (à gauche) et Arnaud Bialobos (à droite) travaillent main dans la main pour développer les EMGP.
Sébastien Rouchon (à gauche) et Arnaud Bialobos (à droite) travaillent main dans la main pour développer les EMGP.

Cela fait tout juste un an que le célèbre Studio Rouchon s’est installé à Saint-Denis. Bien loin des catwalk parisiens et des boulevards haussmanniens du 5e arrondissement où se situaient ses anciens locaux, le studio de photographie a élu domicile au Parc des portes de Paris (ex-EMGP) et jouxte à présent les plateaux de télévision. Dans le bâtiment 103, il dispose désormais de 3 000 m2. Si le démarrage à Saint-Denis a été difficile, la société mise sur ce nouvel espace et le développement de services idoines (productions pour le digital notamment) pour conserver son aura. Doté d’un plateau de 360 m2 qui comprend un cyclorama (toile tendue pour fond blanc) de 170 m2 – « le plus important du Grand Paris » – le Studio Rouchon gagne au change. « La raison principale de notre installation ici c’est que nous voulions nous agrandir. Il est clair qu’une surface de 360 m2 est introuvable à Paris, et si ça l’était, cela aurait été hors de prix », confie Sébastien Rouchon, petit-fils du fondateur de cette institution de la photographie de mode dont il est à la tête aujourd’hui. Il y a 60 ans, l’activité de son aïeul Jacques Rouchon se tenait dans un studio du 8e arrondissement de Paris, rue de Marignan. L’entreprise familiale était alors la première à faire le lien entre le monde de la photographie et de la couture.

Avec ce déménagement, la structure doit transformer l’essai auprès de sa clientèle : titres de presse spécialisée dans la mode, maisons de haute-couture ou grandes marques de prêt-à-porter, leurs exigences sont toujours aussi élevées. « Notre challenge est de rendre cette zone plus attractive. Nous avons conscience que venir jusqu’ici n’est pas forcément évident pour nos clients, admet Sébastien Rouchon. Certains reviennent, d’autres non. » La maison est à la recherche d’un équilibre, et même d’un écosystème. Comme le veut l’adage, qui a bon voisin a bon matin. Les studios Rouchon en font l’expérience avec AMP Visual TV, l’un des plus importants prestataires visuels d’événements en France. L’entreprise possède 40 plateaux de télévision, dont 25 au nord de Paris pour un total de 40 000 m2 de surface de tournage. Les deux sociétés veulent créer une synergie autour de leurs activités. En novembre, un défilé Balenciaga a même été organisé dans deux des studios des EMGP, de 900 m2 chacun (un pour la logistique, l’autre dédié à l’événement). « C’était idéal puisqu’il permettait de gérer l’accueil de la presse, des clients, monter un barnum, essayer les costumes tout ceci au même endroit, raconte Arnaud Bialobos, directeur commercial vidéomobile plateaux chez AMP Visual TV. C’est aussi une solution avantageuse en matière de budget. Dans cette zone, nous avons le plus gros Data Center de Paris, pas besoin de louer un camion-satellite pour diffuser en direct le défilé. » Le succès de l’événement le conforte dans l’idée que le lieu détient une grande polyvalence. En période de collections, le choix des emplacements est central car tout y est minuté.

« Les grandes maisons sont à la recherche de nouveaux endroits. Les grands couturiers hésitent moins à aller dans des lieux plus originaux, affirme Patricia Grenier, directrice commerciale et véritable taulière des studios Rouchon. La tendance va se confirmer. Les défilés vont être amenés de plus en plus à s’excentrer. » Tout comme l’activité de grandes institutions : Chanel installe ses ateliers à Aubervilliers, les ateliers de Hermès emménagent à Pantin, tout comme l’agence de communication BETC… « Il existe un certain tropisme parisien. C’est un microcosme qui a ses codes et ses coutumes. Nous voulons casser les habitudes géographiques et montrer que la Plaine est déjà un important lieu de fabrication et de production », affirme Arnaud Bialobos, qui constate l’évolution sur ces quinze dernières années, date d’acquisition du premier studio aux EMGP. C’était un environnement pas rassurant. Ça a beaucoup changé en termes d’accessibilité, de sécurité, de transports et d’activités. »

Alors que la Fashion Week vient de s’achever, les deux acteurs locaux tirent de premières impressions. « Cet événement, bien qu’anecdotique pour notre activité, apporte quelque chose de particulier dans notre gestion de travail. Les créateurs privatisent les studios dans le cadre de séances d’essayage, nous réalisons les photos après le passage sur le catwalk qui alimenteront les magazines, décrit Patricia Grenier. On sent que ça bouge. » Pour AMP Visual TV, c’est un autre son de cloche. « C’est un vrai rendez-vous car nous assurons la logistique. Nous réalisons une vingtaine de production par an, soit quatre par collections. » Prochain défi pour le secteur de la mode ? Franchir le périphérique sans se défiler.

MLo

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.