À la une En ville

Autoroute A1
/ L’enfouissement, c’est possible

Un tunnel de 4,5 km de la Plaine à La Courneuve. Le Comité pour l’enfouissement de l’A1 était invité au conseil municipal jeudi 4 octobre pour défendre son projet.
Georges Salomon, président du comité pour l'enfouissement de l'A1 au micro, entouré de Claudie Gillot-Dumoutier et Victoria Chabran
Georges Salomon, président du comité pour l'enfouissement de l'A1 au micro, entouré de Claudie Gillot-Dumoutier et Victoria Chabran

Le long de l’avenue du Président-Wilson, débarrassée du flot autoroutier, un ruban de verdure où cheminer jusqu’à la Porte de Paris et les paisibles berges du canal.
Aux abords de l’hôpital Delafontaine, un boulevard tranquille en lieu et place du toboggan d’accès à l’A1 qui balafrait le quartier. La cité des Cosmonautes, le quartier Bel-Air, les abords du Parc Georges-Valbon… Ce territoire restitué à ceux qui l’habitent, Georges Salomon, Claudie Gillot-Dumoutier et Victoria Chabran ne font pas qu’en rêver. Ils y travaillent depuis des années en militant pour l’enfouissement de l’autoroute A1, au sein d’un Comité officiellement constitué en avril avec le Collectif Lamaze, le Comité Porte de Paris et l’Union des Associations des riverains du Stade de France.

Le 4 octobre, en préalable aux débats du jour, le conseil municipal les a accueillis pour un exposé du projet et un rappel des « quatre plaies » infligées par l’A1 depuis plus de cinquante ans. Des quartiers fracturés, un trafic de liaison qui « se répand dans la ville », des nuisances sonores en continu et des pollutions chimiques parmi les plus fortes de France. Soit une population de près « 40 000 personnes en état de maltraitance quotidienne ».

Lire aussi : L'enfouissement de l'A1, cause municipale 
 

500 millions d'euros d'aménagement

Pour le Comité, il y a urgence à se saisir des aménagements projetés à l’échelle du Grand Paris pour réaliser sur 4,5 km un tunnel qui fasse la jonction entre celui de l’A1 à la Plaine et le barreau de liaison avec l’A86 à La Courneuve. Il en coûterait quelque 500 millions d’€ d’après le Comité qui en parle comme d’un investissement pouvant être amorti en cinquante ans. Outre les gains qu’en tirerait la collectivité avec les 25 hectares ainsi libérés de l’emprise autoroutière. Georges Salomon a élargi les perspectives économiques à l’exploitation des rejets polluants le long des six kilomètres du tunnel depuis la Porte de La Chapelle.
Récupérer les métaux lourds des microparticules (22 tonnes émises par an), convertir en produits azotés le dioxyde d’azote (220 t) et recycler en carburant le C02 (65 700 t), c’est possible d’après M. Salomon qui avance des expérimentations conduites par le CNRS et Veolia.

Pour Cécile Ranguin, adjointe (EELV) à l’écologie, « le projet doit être porté aussi par Plaine Commune et par l’État ». Elisabeth Belin, élue (FdG) à la santé, préconise à cet effet un vœu du conseil municipal. Un souhait partagé par le maire qui reprendra à son compte la demande exprimée par Kamal El Mahouti, conseiller (maj.SE), de « travailler à un échéancier » pour l’avancée du projet.   

Marylène Lenfant

Réactions

Cela ne représente que le prix d achat de 3 Rafales. La vie et la santé de centaines de milliers de riverains ,on le sait, ne pèserons pas lourd à l'heure des choix de notre président.
Tout çà n'est pas très crédible et surtout pas la municipalité et ses "verts" qui laissent construire des nouveaux immeubles à proximité immédiate de la sortie 3 de l'autoroute ! Vu la densité de l'habitat dans cet endroit on pouvait espérer un espace vert mais non à Saint-Denis c'est béton d'abord. Qu'en pense Michel Ribay ?
Bonjour. Très perplexe sur le coût.... 500 Millions, cela me semble léger. Quand on sait que l'enfouissement de la N13 avait été estimé au bas mot 1 Milliard. Je doute de ces chiffres. Vu les dépassements de budget prévu pour les JO... Passé 2024, il y aura plus rien pour la Seine Saint Denis.
Aucune chance que cela ne se produise. L'urgence des JO et sa passerelle en carton constituent un argument fort pour ne pas enfouir l'autoroute sur ce tronçon. L'urbanisation folle voulue par la Ville et Plaine Commune font que si un jour le projet connaissait un financement (autrement plus élevé que les malheureux 500 millions d'euros évoqués ici), aucune emprise ne permettrait de créer des voies provisoires paralèlle permettant le maintien du trafic, condition absolue pour qu'un tel projet se réalise. L'autoroute ne sera jamais enfouie, mais si ce beau projet n'est pas encore né, il est déjà enterré... lui.
Je suis devenu, grâce à cette municipalité, un extrémiste ecolo. C'est tellement paradoxale que ces rois du béton municipaux demandent de la verdure
Bonjour. @Houari. Le tunnel n'est pas pour faire de la verdure dessus. C'est pour libérer du foncier... pour faire quoi ?? Bah des immeubles...Et densifier... Comme si on était pas les uns sur les autres. Ps: @Kamel El Mahouti qui rêve d'un échéancier. Alors je lui donne de suite. Pas avant 2060. Si un gouvernement d’extrême droite ne passe pas. Car on y va droit dans le mur. Et notre classe dirigeante (tous parti confondu) ne fais qu’accéléré .

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur