Migrants
/ Grilles Wilson

Nom ou initiales: 
Ensemble! Saint-Denis

Communiqué d'Ensemble! Saint-Denis
Migrants en Île-de-France : la spirale infernale

Ensemble! Saint-Denis a pris connaissance avec stupéfaction de la pose de grilles isolant les parties centrales de l’avenue du Président Wilson à La Plaine Saint-Denis. En imaginant contraindre l'accès aux réfugiés, c'est malheureusement une part importante de la population qui se trouve de fait privée de l'accès à ces espaces communs.
Ainsi donc une mesure anti-migrants supplémentaire voit le jour dans la région Île-de-France, sous l'impulsion de la préfecture agissant au nom du gouvernement. Ce même gouvernement qui fait défaut devant la nécessité de construire de véritables réponses plutôt que des artifices. Par cette décision, la ville de Saint Denis enfourche le pas derrière la ville de Paris qui avait pris les devants.
Qui peut croire un instant que ce dispositif primaire puisse être une réponse à la situation d'errance dans laquelle de nombreuses personnes sont contraintes. Qui peut penser un instant que cette décision apporte une solution réelle à la demande de dignité et de droits que réclament ces populations. Personne ne peut penser que ces grilles puissent constituer une solution humaine et respectueuse des migrants chassés de leurs pays ou ayant fui violences, dictatures et parfois des politiques d'élimination.
Le gouvernement se devait, suite à la fermeture de Calais et aux arrivées récentes de migrants, d’impulser une vraie politique d’accueil. Rappelons que la France en a accueilli beaucoup moins que d'autres pays européens.
Un centre de 450 personnes situé Porte de la Chapelle pour toute réponse sous l’égide de Paris et voilà l’engrenage infernal qui se poursuit.
Personne ne peut accepter que les migrants soient ainsi traités, suspectés, isolés, dissuadés par des grilles.
Personne ne peut comprendre que la Ville de Saint-Denis et l’Agglomération Plaine Commune se prêtent, par une décision prise en petit comité sans en informer le plus grand nombre des élus-e-s, à cette opération. Ensemble! la désapprouve et soutient la position courageuse des élus d'Ensemble et de l’élu aux discriminations Madjid Messaoudène qui s'y opposent.
Ensemble !, se faisant l’interprète d’élus-e-s d’autres sensibilités et d’habitant-e-s de la ville, exige que le dispositif des grilles soit enlevé et qu’une démarche immédiate soit entreprise, associant tous les partenaires concernés par le devenir des populations migrantes errantes sur la ville.
Pour que cesse cette fuite en avant et cette spirale infernale vers plus d’indignité pour les migrants, il est nécessaire de tenir le chemin de la dignité, de la solidarité et du droit.
Saint-Denis, le 28 décembre 2016

Migrants

Réactions

Figurez-vous moi aussi je suis contre les grilles qui pénalisent les habitants et qui n’empêcheront pas les migrants et autres "squatteurs" de l'espace public de s'installer. Parce que la France est ainsi faîte, on peut violer la loi en toute impunité ou presque mais dès que l'on s'enquiert de faire respecter la loi c'est à dire de rendre l'espace public privatisé aux habitants, là il faut des mois de procédure, la justice étant comme d'habitude du côté du plus fort, c'est à dire avec celui qui s'installe de force sur l'espace public. Oui, il faut retirer ses grilles et permettre à la police d'intervenir dès le premier jour de l'installation d'un campement sauvage !

Une nouvelle fois, vous écrivez tout et son contraire ... Vous affirmez que : "une mesure anti-migrants supplémentaire voit le jour dans la région Île-de-France, sous l'impulsion de la préfecture agissant au nom du gouvernement" .... et ensuite vous affirmez que : "Personne ne peut comprendre que la Ville de Saint-Denis et l’Agglomération Plaine Commune se prêtent, par une décision prise en petit comité sans en informer le plus grand nombre des élus-e-s" ... Plus que le devenir des migrants c'est un règlement de compte inter-majorité municipale qui vous voulez mettre en exergue dans cet article. Assez minable tout çà ...

Et quelle est la proposition d'Ensemble ?
Vous dénoncez la pose de grilles. Vous avez dénoncé l'évacuation.
Il s'agit donc de regarder benoîtement s'installer des camps dont Paris ne veut plus, et dont la capitale se félicite de s'être débarrassée ?
Il faut encourager davantage encore le côté "terre d'accueil de saint-denis ?" Augmenter davantage encore la création de logements destinés aux plus pauvres ?
La politique du logement de la municipalité et de Plaine Commune est d'accueillir tout le monde, en renforçant notamment la création de logement sociaux pour permettre à ceux dont ne veulent pas les autres collectivités d'avoir un logement décent.
Quitte à assumer seule une part bien plus importante que ce que ne prévoit la loi dans le logement social. Bien sûr, la majorité est toujours prompte à dénoncer ensuite le manque de moyens (les impôts ne tombent pas du ciel, et, heureusement, pas de la poche des plus pauvres non plus...) et de services en rejetant la faute sur l'état.
Alors quoi ? Ensemble propose de créer sur le territoire des centres d'hébergement d'urgence ? Ou ? Avec quels moyens ? La Ville n'a deja pas les moyens de sa politique populaire, augmente inconsidérablement les impôts des rares classes moyennes qui font le choix de rester sur le territoire, en dénonçant les hausses d'impôts de l'état, sans pour autant offrir le moindre service à la hauteur de ses administrés.

J'attends donc, plutot qu'un nouveau communiqué humaniste, des propositions concrètes d'Ensemble. Gageons que nous n'en aurons pas d'ici 2017, pas plus d'ici 2020. (Que c'est loin !)

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.