Émission saint Denis
/ Fier de Saint Denis

Nom ou initiales: 
Houari Guermat

L'émission "enquête exclusive" diffusée par M6 sur Saint-Denis a fait beaucoup parler.
Elle a montré des choses positives ( par exemple le personnel hospitalier qui se bat avec une énorme volonté pour soigner tous les malades qui arrivent aux urgences) et des choses négatives ( insécurité, saleté, manque de commerce, droit de préemption...).

Ce constat est UNE RÉALITÉ.

Seule la fashosphere locale est dans le déni. Pour elle, Saint Denis est une ville populaire, joyeuse, solidaire, festive. On n'a pas le droit de critiquer notre ville. On a l'impression qu'elle appartient uniquement à une caste qui se l'ait approprié.

Oui il y a de bonnes choses dans notre ville ( fête de la tulipe, festival de musique classique, cinéma l'écran, mediatheques municipales..).
Ces mêmes personnes mettent toujours en avant ces événements. Mais sommes nous à Rome, vivons-nous de fête, de pain et de jeux? N'avons-nous pas le droit également à des commerces, de la mixité, de la sécurité, de la propreté, des places en creche?
Heureusement, cette minorité bruyante manipulatrice des masses ne représente plus rien. Ils n'arrivent plus à mobiliser les foules. Les dionysiens ne croient plus leurs mensonges. Leur grande manifestation contre M6 a été un flop, seule une trentaine de personnes était présente dont une majorité d'élus.

Les attaques politiques contre ma personne ont été virulentes. J'assume totalement mon passage dans cette émission. J'ai dénoncé le droit de préemption, outil méconnu de la population que la municipalité utilise abusivement.
J'ai été le seul à vouloir parler, personne d'autre n'a osé car une omerta s'est installée sur notre ville.
Ce droit de préemption est l'outil principal pour ghettoiser la ville ( avec l'attribution de logements sociaux).
Tant que les communistes locaux utiliseront cet outil, Saint-Denis continuera à rester un ghetto social comme neuilly l'est.
Neuilly ne veut pas de pauvres, Saint-Denis ne veut pas de classes moyennes ou populaires. C'EST UN CHOIX politique.

J'ai énormément été félicité pour ce passage par ceux qui me connaissent ou ceux qui m'ont reconnu dans la rue. Ils ont découvert des méthodes municipales qu'ils ne connaissaient pas.

Il faut continuer à se battre pour que saint Denis redevienne la ville populaire et dynamique qu'on a toujours connu et éviter cette ghettoisation à marche forcée.

Quand on voit que Patrick Braouezec veut donner à Saint-Denis un revenu complémentaire aux vendeurs à la sauvette et aux vendeurs de brochettes, on comprend vraiment que notre combat contre ces folies des communistes sera long et difficile.

Émission saint Denis

Réactions

Monsieur Germat,

Globalement j'adhère à votre constat.

Un bémol tout de même : si vous pouvez éviter d'employer le mot "fachosphère" ; je ne crois pas que la municipalité en place peut être qualifiée de "facho" ; de la même manière, je ne crois que les lecteurs du JSD mettant en avant la laïcité ou les risques que constituent l'Islam politique soient eux également qualifiés de "fachos".

... Sinon quel est votre sentiment sur la candidature de Mme Hamidi dans le 2ème circo du 93 ?

Nous saluons tous votre démarche et la dénonciation de la préemption faite par cette mairie. Personnellement je le savais déjà, il refuse de vendre les immeuble insalubre aux privé qui veulent bâtir, ils laissent donc les propriétaires dans une impasse, les obligeant à revendre leur bien à la municipalité pour une somme dérisoire. Cette même mairie après avoir racheté le bien, laisse l'immeuble en jachère de nombreuses années dénaturant la rue et le quartier où il se trouve, faisant un appel d'air aux squatte et aux dealers qui investissent la rue et le quartier faisant fuir la classe moyenne. Puis lorsque le bien reprend de la valeur, il réhabilite pour revendre en faisant une culbute ou le passe en logement social. ça dure depuis 20ans sous nos yeux, c'est leur outil suprême pour ghettoïser la ville.

Merci monsieur j'ai trouvé votre passage dans l'émission excellent DANS UN PREMIER TEMPS, puis après avoir appris votre parcours et votre passé je le trouve aujourd'hui juste intéressant merci pour toutes ces infos. Néanmoins personne ne se pose de questions sur le fait que la ville est très riche et que l'état français laisse faire ce maintien de la pauvreté dans une ville ? Tout cela ne fut-il pas décidé par des autorités bien plus hautes qu'un simple maire ?

@Tarik

Cela fait plus de 20ans que Braouzec et co. font des expérience sur nous, on est de vrai rat de laboratoire à leurs yeux. Donc oui, il est possible que cet ordre viennent de plus haut et qu'il souhaiterai peut-être, après leur expériences, passer à la pratique sur d'autres villes, régions, pays..
Car des êtres humains doué d'un minimum de conscience, de moral ne peuvent se comporter de cette façon vis à vis d'une population. Ils se cachent derrière des valeurs humanistes pour faire les pires choses.

M. Guermat,
Ne vous connaissant pas, après avoir lu votre billet j'ai fait ce que fait le commun des mortels: cherché votre nom sur google. Ce qui m'a permis de voir un peu plus clair sur votre position. http://dirigeant.societe.com/dirigeant/Houari.GUERMAT.73268400.html

Logan. Merci de vous intéressez qu'à ma vie professionnelle.. Oui je suis entrepreneur

Sinon l'article vous a plu ?

@Houari

C'est la tactique habituel, détourné l'intention sur des futilité pour éviter de parler du sujet de fond

et oui cette émission a dévoilé ce qui se passe dans notre ville et a priori beaucoup d'entre nous reconnaissent que c'est la réalité. oui on se demande comment il est possible d'accepter ce qui se passe .
merci d'avoir rédigé ce contre article. et oui il n'avait qu'une trentaine de personnes pour dire qu'ils étaient fiers de vivre a saint Denis. je sais j'étais présente, j'étais venue pour observer. Je regardais ce qui se passait en prenant mon café.je pense que si tous les mécontents auraient faits un contre rassemblement, nous aurions été bien plus nombreux.

M. Guermat est je pense encore loin de la réalité en disant que les dyonisiens sont des rats de labo. Au moins on peut préjugé que les experiences sur rat vont finir par servir le bien commun ou humain. Là nous sommes aux prises avec des vampires qui se gavent d'argent publique et privé dans un mépris total pour leurs administrés. Qui leur donnerait tort, ils sont élus par à peine 10% de la population. Les 90 autres se laissent faire. Tous les dyonisiens devraient se présenter aux prochaines élections municipales!

Merci de votre contribution à l'émission. Le lien entre paupérisation et préemption est connu mais mérite toujours d'être expliqué pour bien informer les gens que l'on ne construit pas de logements sociaux et que l'on ne bloque pas les prix pour aider les plus démunis mais bien à des fins électorales.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.