Cultures

Université Paris 8
/ Fianso, l’attraction du festival Grand 8

Après une fin d’année universitaire plus ou moins chaotique, l'université Paris 8 a repris du poil de la bête. L’université fêtait sa rentrée mais aussi ses 50 ans à l’occasion du Grand 8, jeudi 27 et vendredi 28 septembre.
© Nihel Amarni
© Nihel Amarni

Au programme de cette 4e édition : scènes ouvertes, spectacles, stands associatifs, et surtout concerts d’artistes connus comme Idir ou le rappeur du 93 Fianso. Sur l’esplanade du campus, ces deux derniers ont comblé leurs fans aussi différents qu’enthousiastes. « Toute la semaine l’université était en effervescence », a témoigné l’étudiante Fanny.

Les festivités avaient déjà commencé par des déjeuners-spectacles au Crous de la fac où cuisine du monde se mélangeaient aux danses traditionnelles, alors que dehors on entendait déjà les groupes de musique répéter.  Le « Grand » jour arrivé, il y avait « full ». La fête réunissait étudiants, professeurs et même des visiteurs extérieurs contribuant à la bonne ambiance.

 

 

Fianso a enflammé Paris 8

Les stands associatifs visant à faire vivre les associations de la fac comme Eloquentia ou Animafac ont trouvé en l’événement une fenêtre afin de toucher un maximum d’étudiant, tandis que les organisations comme Aides ou Crips ont fait de la prévention santé en proposant par exemple des tests VIH (sida) et VHC (hépatite C) à effectuer sur place. L’humour était également de la partie avec des représentations de troupes de théâtre internes à l’université ou l'artiste Fadily Camara qui a su – malgré un public impatient de voir son idole Fianso – faire rire et détendre un bon nombre de spectateurs.

Enfin, l’événement visiblement le plus attendu du Grand 8 est arrivé : le concert de Fianso. Enfant de Seine-Saint-Denis, Sofiane Zermani de son vrai nom, a enflammé la scène de Paris 8 en donnant de sa personne. En sautant derrière les barrières, le rappeur a créé une véritable vague humaine dans le public. « Il y avait de l’émotion à jouer devant des étudiants, parce que je n’avais pas pu avoir accès à l’université. Ça me fait super plaisir, je suis très flatté », a confié Sofiane après son concert.

« C’était pour moi très important de chanter dans le 93, c’est ici que je suis né, c’est mon quartier », a continué le chanteur qui sort, le vendredi 5 octobre, son nouvel album 93 Empire dans lequel il a réuni les meilleurs rappeurs du département comme NTM, Vald ou encore Mac Tyer.

Nihel Amarni (stagiaire)

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur