À la une En ville

Tri du verre
/ Bornes to be alive

Des conteneurs à verre métamorphosés par des graffeurs. C’est l’une des initiatives de Plaine Commune pour encourager le tri des déchets encore négligé sur ce territoire.
Une des six bornes customisées par l'artiste Jungle à Saint-Denis
Une des six bornes customisées par l'artiste Jungle à Saint-Denis

C’est à Saint-Denis, comme dans l’ensemble de Plaine Commune, un sujet sensible pour quiconque se soucie de la réduction des déchets (1). Les habitants ont tendance à négliger le tri, y compris du verre, qui est pourtant le plus facile. Et le plus « rentable ». Du moins si l’on s’en tient aux seuls emballages. Le verre dont on fabrique bouteilles, flacons et bocaux est recyclable à 100% et à l’infini (2). Plaine Commune a eu beau démultiplier les implantations de containers, la collecte y plafonne à 6 kg de verre par an et par habitant, quand la moyenne nationale s’établit à 31 kg. « C’est un volume auquel on n’arrivera pas. Ce qui est mis ici sur le marché ne le représente pas, assure Flore Letournelle, chargée de mission prévention des déchets. On estime à 10 kg de verre par an et par habitant jeté ici avec les ordures ménagères. »

"Les gens ne font plus attention aux bornes à verre"

Pour capter ce volume, Plaine Commune a concocté une initiative originale. « Les gens ne font plus attention aux bornes à verre. On a donc décidé de les rendre plus visibles. » C’est du moins le cas pour 18 des 190 bornes du territoire, dont 6 à Saint-Denis, avec l’appel à projet artistique remporté par Jungle. Jérôme Laurent de son vrai nom s’est associé pour l’occasion à deux autres graffeurs, Crey132 et Comer OBK. Et sous leurs bombes de peinture sont apparues, en guise de bornes, de drôles de créatures multicolores et trapues au gros œil sympathique. « Nous ferons un bilan à trois et six mois », projette Flore Letournelle. Financée par Eco-Emballage, c’est au moins la deuxième initiative du genre après celle de Strasbourg en 2016.

Plan de relance de la collecte sélective

Mais la métamorphose des bornes à verre n’est que la partie la plus visible du plan de relance de la collecte sélective programmé sur 18 mois avec le même Eco-Emballage. Outre l’édition d’un petit guide Mes déchets Fa Si La Trier, une campagne de sensibilisation a été menée en 2016 auprès de 4 500 foyers, dont 1 019 dans des quartiers de logements sociaux à Saint-Denis. «On remettait à chacun un sac de pré-collecte et des documents d’information. Pour obtenir un taux de contacts plus élevé, on est passé trois fois à chaque adresse, une fois en journée, une autre en soirée et le samedi matin en pied d’immeuble », explique Armand Tisseau, de la société ACP Services, chargée de cette campagne que Plaine Commune prévoit de renouveler l’an prochain. En 2016, la collecte des emballages, verre, métal, plastique et papier, a été par habitant et par an de 13 kg sur le territoire. Et de 48 kg en moyenne nationale. 

Marylène Lenfant

(1) Du 18 au 26 novembre c’est la semaine européenne de la réduction des déchets

(2)En sont exclus tous les verres spéciaux (vaisselle, pare-brise, ampoule…).  

Réactions

Je vois déjà la personne en fauteuil ou âgée et les petits enfants chanter avec leur bouteille : "Tenter, sans force et sans armure, D'atteindre l'inaccessible étoile" "La quête" de Jacques Brel. Hauteur de ces conteneurs allant de 1,90m à 1, 56m c'est scandaleux ! Le prospectus :Mes déchets Fa Si La Trier, est du même acabit. En un regard vous ne comprenez toujours pas. Pensez ATAWAD ?« une réalité multiple où cohabitent souvent une multiplicité de quartiers superposés » D.Merklen Oui il faut impérativement 4 conteneurs enterrés systématiquement ensemble, et disposés PARTOUT là où vont et viennent les personnes. Verre+ Recyclage + encombrants+ compost + déchets. Pour les commerçants et les zones d'activités et d'habitations des conteneurs enterrés pour leurs cartons et les huiles minérales usagers. en plus des 4 autres. Que Plaine Commune cesse d'agiter les graffitis à tout va pour faire jeter des déchets dans des poubelles. La télé n'est pas un parent, le graffe n'est pas un éducateur. Brise Echalas c'est le parc aux rats désormais. Des postures encore et encore. Aiment-ils seulement les gens ?
si tout le monde déjà mettait dans les poubelles on aurait avancé.
FAUDRAIT QUE PLAINE COMMUNE NETTOIE PLUS SERIEUSEMENT LES RUES DE LA VILLE CAR FRANCHEMENT QUAND JE VOIS CERTAINS ( PAS TOUS HEUREUSEMENT) BALAYER OU NETTOYER CEST PAS TOP.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.