Sports

Football
/ Attention trou d’air

Ils étaient bien partis, mais ce début d’année 2018 ne sourit guère aux joueurs du Sdus (Régional 2). Reste neuf matchs pour monter dans l’ascenseur direction l’étage supérieur.
Après treize matches, le Sdus est 7e de Régional 2, à trois points seulement de la 4e place, synonyme de montée. Photos d'archives (©) Yann Mambert.
Après treize matches, le Sdus est 7e de Régional 2, à trois points seulement de la 4e place, synonyme de montée. Photos d'archives (©) Yann Mambert.

Le Sdus football traverse une zone de turbulences en Régional 2. Depuis la reprise en janvier dernier, le club dionysien n’a engrangé qu’un petit point sur douze possible. Après un nul, il a enchainé trois défaites consécutives. « On a pris huit buts en quatre matches, soit presque autant que sur les neuf premiers matches », analyse Lacina Karamoko, l’entraineur de l’équipe première du Sdus. « On joue bien mais on ne gagne pas. On a des occasions, mais on n’a pas de réussite », poursuit le technicien, qui explique aussi cette mauvaise série par l’absence de plusieurs joueurs clés, blessés ou suspendus. « Le contraste est qu’en début de saison, on était moins bien dans le jeu, mais on faisait plus de points », rajoute l’adjoint Ahmed Zeggagh. La dernière défaite contre la réserve du Red Star (1-2) illustre bien ce trou d’air. En supériorité numérique et dominateur, Saint-Denis ne parvient pas à ouvrir le score en seconde période. Finalement, les Audoniens marquent en premier. Les Dionysiens égalisent à la 90e minute puis alors qu’ils se jettent vers l’avant pour l’emporter, ils se font crucifier par leur adversaire sur une contre-attaque. « On est parti à l’abordage, on a manqué de maturité », regrette l’entraineur adjoint.

Confrontations directes décisives

Si cette « claque » a fait du mal aux Dionysiens, Lacina Karamoko reste calme : « Je ne suis pas inquiet. Je le serais si les joueurs étaient abattus, mais ils ne le sont pas. On a eu une bonne discussion avec eux. Ils ont conscience qu’il faudra fournir plus d’efforts collectivement. J’ai confiance en mes hommes. » Comme le rappelle Ahmed Zeggagh, malgré ce passage à vide, le Sdus n’est pas « décroché » au classement. Avec 17 points, Saint-Denis est 7edu championnat, mais à 8 unités seulement du leader le Plessis-Robinson et à 3 points de Saint-Leu (4e) qui occupe la dernière place qualificative pour le Régional 1. « Il suffit d’une série de deux-trois victoires pour se relancer, souligne l’entraineur adjoint.Le titre de champion n’est pas pour nous, mais on veut être dans les quatre premiers. C’est notre objectif. » Le Sdus ne veut pas connaitre la même déception que les deux précédentes saisons où il a manqué d’un rien à la montée. A neuf journées de la fin du championnat, le club a encore son destin entre les mains puisqu’il rencontrera les mieux classés. « Les confrontations directes vont faire la différence. Nos concurrents vont eux aussi se rencontrer », précise Ahmed. Après un mois de trêve, les Dionysiens accueilleront, le 11 mars, le co-leader Sannois Saint-Gratien. « C’était l’équipe qui m’avait le plus impressionné sur la phase aller. Et on avait gagné [1-2] », assure Lacina. Meneur d’hommes, l’entraineur veut emmener son équipe dans la division supérieure : « Il reste quatre mois de compétition, on va aller à la guerre. On ne va rien lâcher jusqu’à la fin. »

Aziz Oguz

Gambardella : sanction en attente

La commission de discipline de la Fédération française de football (FFF) n’a toujours pas rendu sa décision à propos des incidents qui ont éclaté après le match entre les moins de 19 ans de Saint-Denis et d’Amiens en 64es de finale de la Coupe Gambardella. Ce 7 janvier, des supporters dionysiens avaient envahi le terrain puis certains d’entre eux avaient agressé des arbitres et des joueurs. La FFF a convoqué le club de Saint-Denis ce jeudi 15 février. Une décision devrait être annoncé d’ici une dizaine de jours, assure-t-on du côté du Sdus. 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.