À la une En ville

Entre étudiants et associations
/ Échange de bon procédé solidaire

Le dispositif Étudiant Engagement Solidaire mis en place par la Ville et permettant aux jeunes de bénéficier d’une bourse en échange de leur investissement dans une association en est à sa troisième édition. L’appel à candidature est lancé.
Yanis et Luca, étudiants à Paris 8 et participants, en 2016-2017, au dispositif Étudiant Engagement Solidaire.
Yanis et Luca, étudiants à Paris 8 et participants, en 2016-2017, au dispositif Étudiant Engagement Solidaire.

24 associations (sur les 52 accueillantes) et 43 étudiants intéressés par Étudiant Engagement Solidaire se sont retrouvés, samedi 9 septembre, à la Ligne 13. Première étape de ce dispositif proposé par la Ville pour la 3e année. Pour les accueillir, personnels du service municipal de la jeunesse et la Maison de la vie associative et plusieurs élus (1). « Ce plan constitue une redistribution des richesses […] dans notre collectivité debout et solidaire », précise Vincent Huet, maire adjoint à l’enseignement supérieur. « Il s’agit d’un plus pour la Ville qui s’appuie pour de nombreuses missions sur le monde associatif », ajoute le maire Laurent Russier.

La matinée est organisée comme un speed dating. De part et d’autre des tables, les protagonistes (étudiants ou associations) se rencontrent. Artis Multimédia et la Croix-Rouge ont choisi d’être représentées par « leurs étudiants solidaires de l’an passé ».Luca et Yanis sont attablés avec leur veste aux couleurs de la fameuse association d’aide humanitaire. « C’est un engagement basé sur la confiance », déclare Luca, en bi-licence sciences politiques et histoire à Paris 8. Si Yanis est Dionysien depuis toujours, Luca y habite depuis son entrée à l’université. Ils ont apprécié cette bourse et ce d’autant que le double cursus est difficilement compatible avec un emploi salarié, même à temps partiel.  « On a eu des contacts avec des bénévoles et des bénéficiaires, des gens que l’on ne rencontre pas à la fac. On a ouvert notre horizon, acquis une autre manière de penser », lancent les deux étudiants. « Il n’est pas impossible que nous ayons gagné quelques points à nos partiels grâce à ça. Nous sommes dans un cursus en sciences sociales et l’expérience concrète complète notre savoir », ajoute Yanis. 

En 2015-2016, cinquante Dionysiens boursiers, au minimum en 2e année d’études supérieures, ont perçu de la Ville une bourse de 2 000 euros en échange d’un investissement dans une association dont les modalités sont fixées par un projet commun. En 2016-2017, ils ont été soixante-quinze. Cette année, en raison des baisses des subventions versées par l’État, des mesures ont été nécessaires. Le nombre de bénéficiaires est maintenu, mais ils recevront 1 500 euros (2).

(1) Florence Haye, maire adjoint en charge de la jeunesse et Zaïa Boughilas, conseillère municipale en charge des associations.

(2) Les demandes sont à déposer jusqu’au 9 octobre. Plus d’infos sur www.ville-saint-denis.fr, rubrique citoyenneté. 

Fichiers à télécharger: 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.