Sports

Tennis de table
/ « Ça sent bon »

Sébastien Jover entraîneur-joueur
Sébastien Jover entraîneur-joueur

En s’imposant 3-1 face à Issy-les-Moulineaux, dimanche, les pongistes dionysiens ont évité le poisson d’avril et fait un pas de plus vers la Pro A. Mais tout ne fut pas simple à La Raquette. Joé Seyfried (n°53), sans doute un peu usé par sa longue saison, s’inclinait 2-3 face au Suédois Hampus Nordberg (n°50), qu’il avait pourtant brillamment dominé au match aller. Heureusement Jiaji Wu Zhang (n°22) remettait les pendules à l’heure dans le match 2, face au grand espoir français Léo de Nodrest (n°88). À un partout, les hommes de Sébastien Jover respiraient mieux.

C’est d’ailleurs le coach en personne, associé à Jiaji Wu Zhang, qui allait donner de l’air à l’équipe dans un double parfaitement maîtrisé. Joé Seyfried terminait ensuite le travail en simple face à Alexandre Cassin (N°37), pour une victoire 3-1 qui fait du bien. Avant un déplacement chez l’avant-dernier Metz (hier soir mardi 3 avril), le Sdus TT 93 reste donc leader de Pro B avec 4 points d’avance sur Argentan-Bayard. Avec un Joé Seyfried en manque de fraîcheur et un Mehdi Bouloussa pas encore revenu à 100% après sa blessure à la cheville, l’objectif est clair pour Sébastien Jover : « Il faut achever la concurrence le plus vite possible, pour assurer la montée le plus tôt possible. Ça passe par des victoires à Metz et face à Levallois. » La lanterne rouge est en effet attendue à La Raquette ce dimanche. « Ensuite il faudra prendre 5 points dans nos trois derniers matches et on sera sûr de notre coup. Ça sent bon quand même. » Et fêter la montée dès ce dimanche 8 avril est-ce envisageable ? « Si ça veut nous sourire et que nos adversaires directs lâchent des points ce n’est pas inimaginable, concède Sébastien Jover. Mais dans tous les cas, nous, on ne doit pas faire de bêtises. » Car sinon il faudra ferrailler dur contre des cadors de la division pour les trois derniers matches : Miramas et Tours à l’extérieur, Caen à domicile.

Suspense chez les filles

Chez les filles la situation est plus incertaine. Opposées à Issy-les-Moulineaux ce dimanche à La Raquette, les coéquipières de Li Samson joueront gros. Avant leur déplacement à Schiltigheim (hier soir, mardi 3 avril), elles pointaient à la dernière place de Pro B mais avec un ou deux matches de moins que les autres équipes. Un détail non négligeable dans un championnat à six équipes. Les filles peuvent donc tout aussi bien prendre l’ascenseur dans un sens ou dans l’autre. La descente est cependant à éviter absolument à l’heure de mettre sur orbite le projet « Génération 2024 ». Dimanche à La Raquette chaque set va compter. C’est money time.

Yann Lalande

Dimanche 8 avril, à 15h30, salle de La Raquette (complexe sportif Auguste-Delaune). Pro B masculine : Saint-Denis – Levallois. Pro B féminine : Saint-Denis - Issy-les-Moulineaux. Entrée gratuite.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur